• Après deux Championnats d'Europe (A.R.E.C) en Irlande (2015) et en Russie (2017), c'est en direction de la Scandinavie que s'est rendue cet été une équipe de Petits Suisses Normands. Au programme, une manche de Coupe du Monde (A.R.W.S) ayant pour but de relier Stockholm (Suède) à Turku (Finlande) en traversant la mer Baltique et en passant par l'archipel des Åland

    L'équipe était composée de Julien Le Borgne, Thibaut Ruamps, Vadim Hatton (Sud Loire Raid Aventure) et Aurélie Jacob. Au programme, 630 km (environ 5000 m de dénivelé positif) à parcourir à pied, en VTT, en kayak de mer, en packraft et en swim & run. Après 113 heures de course, l'équipe a franchi la ligne en 11ème place (sur 23) et 2ème équipe française (sur 6). La course a été archi-dominée par les équipes scandinaves et baltes (c'était prévisible !).

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 aoûtARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 aoûtARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 aoûtARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    LE COMPTE-RENDU DE TIBO

    SECTION -1 : Préparation du matériel

    Sur ce type de raid, c'est vraiment une phase essentielle. Nourriture, vêtements, sacs étanches et tout le matériel technique. Il faut répartir tout ça dans les sacs A, B et C, ainsi que dans un sac "kayak" et un sac "packraft". Il faut être très vigilant car à chaque transition, on n'a accès qu'à un seul sac (et parfois à un des deux sacs aquatiques). Après plusieurs informations contradictoires, on a enfin la confirmation lors du briefing que tous ces sacs sont limités à 25 kg (ouf !). On étale tout dans les chambres et le couloir de l'hôtel, sacré chantier ! Mais c'est pareil pour toutes les équipes. 

    SECTION 0 : Traçage

    Dimanche 12 août - 7h : On reçoit une grosse soixantaine de cartes (la plupart sont au 1/25 000). C'est parti pour le traçage. On s'en charge avec Julien, pendant qu'Aurélie et Vadim nous trouvent les jonctions (parfois peu évidentes) entre les différentes cartes. Petit déj' en même temps, on profite des dernières minutes dans le luxe de l'hôtel. 

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    SECTION 1 : Descente en rappel 

    On est les premiers sur le toit de l'immeuble, mini-briefing et c'est parti pour l'installation du premier équipier. Quelques échelles pour rejoindre la plate-forme de départ en compagnie de Juliette (Adeorun). On s'installe, on discute, on regarde la place en-dessous qui est déjà bien remplie. L'ambiance monte, le départ est grandiose. Dommage que le diamètre de cordes utilisé soit si gros et fait perdre de la fluidité à la descente (enfin, ça ne s'est pas trop vu pour les Forces Armées Suédoises qui bouclent cette section en un temps record). Pour nous, tout s'enchaîne bien et quittons l'hôtel au bout d'un peu moins de 18 minutes.

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    SECTION 2 : Course d'orientation (7 km) dans Stockholm

    On a le droit à une carte du 17ème siècle pour débuter le raid. Il manque un certain nombre de ponts mais Julien fait de très bons choix et on reprend un peu de temps aux équipes parties avant nous. On se retrouve avec deux équipes françaises, Agde Raid Aventure et Adeorun, c'est sympa. Cette section est courue à bonne allure, on ne se croit pas encore sur un raid long. 

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    SECTION 3 : Packraft (16 km) 

    Retour au pied de l'hôtel pour récupérer les packrafts, les gilets et les pagaies. Ça commence par une liaison pédestre. Quelqu'un a la pompe ? Non ...  Aurélie y retourne, une petite minute de perdue ; pas grave la route est longue. On trottine jusqu'à l'embarcadère. Gonflage efficace avec notre pompe (aucun regret d'avoir opté pour ce système plutôt que le sac de gonflage) et c'est parti juste derrière Agde. Ce cheminement dans Stockholm est assez sympa, mais il faut être vigilant à la circulation maritime, on se sent tout petit. Au CP 11, on récupère un caillou que l'on devra transporter jusqu'à la fin de la section 6 (tradition Vikings). Un peu plus long, on doit passer des écluses (et des arches Redbull). L'organisation a installé des filets et des cordes, et la zone est largement filmée. Remontée verticale, avec le packraft attaché au pied, puis "redescente" de l'autre côté avec lancer du packraft, des sacs, des pagaies et saut de 3,5 mètres environ. Un peu de nage jusqu'au franchissement suivant et on remet ça. Un passage bien spectaculaire pour le live sur internet, mais est-ce l'esprit d'un raid aventure de 5 jours ? Ce qui est sûr c'est que l'on est bien trempé maintenant. Ensuite, navigation jusqu'au pied de la station de ski de Stockholm, on y monte à pied (CP13) et c'est parti pour une longue portion pédestre. La fin de section se fait sur l'eau, avec un passage dans un marais et une fin dans les nénuphars. 

    SECTION 4 : VTT (230 km en théorie / 247 km pour nous à la fin) 

    À la transition, on retrouve Agde (qui part rapidement) et Pacaraid, puis ce sont au tour des Princes Noirs et d'Adeorun d'arriver. Tir groupé des équipes françaises pour le moment. Dans la première partie de section, on alterne entre chemins roulants et de longs sentiers techniques avec racines et pierres humides. Les sentiers ne sont pas toujours faciles à identifier, ce sont parfois d'immenses dalles rocheuses. Petite traversée d'un bras de mer avec les vélos installés sur un matelas gonflable. Original ! On se regroupe avec les Princes Noirs et Pacaraid (qui a galéré 20 minutes sur une balise tombée par terre / info que je n'ai pas entendu en arrivant). Un peu plus loin, on arrive pour une traversée (5 minutes) où un zodiac nous attend et peut acheminer une seule équipe à la fois. Arrivés devant, on passe les premiers, mais si j'avais eu l'info sur la balise précédente, on aurait laissé passer Pacaraid. Désolé ! On attend qu'ils aient traversé avant de repartir. On se regroupe finalement pour une traversée sur un bac, avec les Princes Noirs et Pacaraid. Une vingtaine de minutes d'attente, il ne fait pas bien chaud. La suite est longue, même si c'est globalement plus roulant. On est un peu juste sur la nourriture, il faut dire que la pluie et le froid pompent un peu plus d'énergie que prévu. On arrive dans l'heure du midi à la fin de la section (raccourcie de 7 km) où l'on apprend que la section suivante en kayak est annulée pour des raisons de sécurité (les cinq premières équipes s'y étaient engagées mais certaines ont dû déclenché leurs fumigènes de détresse). 

    SECTION 5 : Kayak (60 km) => Annulée et remplacée par une traversée en ferry

    C'est forcément décevant de voir cette section annulée, mais 45 km de pleine mer dans ces conditions, c'était parfaitement infaisable. On profite de cette pause pour commander des pizzas à côté de l'embarquement du ferry. Quel régal, après 250 km à se limiter sur la nourriture. On retrouve Agde qui avait 1h15 d'avance sur nous. Un peu plus tard, les Princes Noirs arrivent (+1h15) suivis par Pacaraid (+1h30). On prend le ferry de 15h et on dort environ 1h30 pendant la traversée. 

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août   ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août   ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    SECTION 6 : Swimrun (84 km) avec une douzaine de traversées pour 4 km de nage au total

    A l'arrivée du ferry sur l'île principale d'Åland, on rejoint la zone de transition, où l'on nous annonce l'heure du départ. C'est bon, on a le temps ... sauf qu'Åland est une province finlandaise et que l'on a donc changé de fuseau horaire. Aie, le nouveau départ arrive plus vite que prévu. On voit que les équipes scandinaves sont vraiment en mode swimrun avec très peu de matériel (le réglement les y autorise mais c'est risqué pour 15-20 heures de course, dont une nuit ...). Nous on décide de prendre trois sacs étanches, ainsi que deux ceintures portes gourdes. On ferme la marche de ce départ en masse (en compagnie des Princes Noirs), qui comprend une quinzaine d'équipes (mais dont certaines sont en short course après avoir raté le dernier bac la nuit précédente). Julien réalise une superbe orientation qui nous permet de pointer directement la première balise. On double (en marchant) un peu plus loin une équipe suédoise (22) très peu équipée qui n'avance pas sur la route (on les retrouvera 15 heures plus tard / ils nous doubleront à très grande vitesse ...). La première traversée (entre 500 et 600 mètres) se fait de jour, puis cela s'enchaîne bien avec un magnifique coucher de soleil puis des traversées dans la nuit noire. On passe un long moment en compagnie des Pacaraid, vraiment sympa. Cette section est assez surréaliste ; qui aurait imaginé traverser des bras de mer à la nage, en plein nuit, à la lueur de nos petits clignotants fixés sur le bonnet ? Mais tout cela fait que l'on prend tous beaucoup de plaisir. 

    Avec le retour du jour, on profite davantage des paysages et la partie Nord de l'île est vraiment magnifique. 

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

    Le reste de la section se passe bien, à part deux accidents de sacs étanches mal refermés (moi juste après cette photo et Julien lors de la dernière traversée) et une erreur d'orientation après la dernière balise (tout le reste avait été parfait, mais cette section était vraiment longue et exigeante). 

    SECTION 7 : Trek (25 km)

    En rejoignant le village Vikings qui nous sert de transition, on aperçoit l'équipe d'Agde qui repart (après deux heures de repos). Repas chaud (vive les nouilles chinoises) et deux heures de dodo près du feu. On repart vers 22h30, juste après Pacaraid. Les Princes Noirs se couchent lorsque l'on repart. L'orientation est délicate et on finit par perdre la trace de la piste. On préfère assurer en allant chercher une route. Une zone interdite est délicate à contourner, Julien confond une ligne électrique et l'axe Ouest-Est tracé sur la carte, et on galère un peu. Mais notre axe nous permet finalement de réduire la distance et on retrouve la piste recherchée. Un peu plus loin, on ne trouve pas l'entrée d'un petit chemin qui mène à une grotte. Pacaraid, qui a galéré sur un autre itinéraire, nous reprend alors. On cherche un peu avec eux, puis on décide de se recaler sur un autre chemin qui s'arrête rapidement. On poursuit à l'azimut en mesurant les distances au double-pas. Cela nous permet de passer sous les falaises (finalement franchissables) que Pacaraid attaque par le dessus et l'on se retrouve encore. Cela nous permet de ratisser toutes les cavités jusqu'à la grotte cherchée. On poursuit le trek ensemble en discutant, ça passe plus vite comme ça. 

    ARWS Nordic Islands Adventure Race (Suède / Finlande) - 12 au 17 août

     

    LA SUITE UN PEU PLUS TARD

     

     

     


  • Excellente performance pour l'équipe des Petits Suisses Normands, composée de Ghislain Girouard, Arnaud Le Lay et Thibaut Ruamps, qui monte sur la 3ème marche du PODIUM MASCULIN de ce CHAMPIONNAT DE FRANCE DE RAID 2018 (5ème place au scratch), organisé par Absolu Raid disputé autour de Bagnères de Bigorre (Hautes Pyrénées) du 13 au 15 juillet 2018.

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    A noter que Julien Le Borgne, qui avait participé à la qualification de l'équipe, participait à la course Open qu'il termine à la 4ème place, avec l'équipe Sud et West.

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    LE COMPTE-RENDU DE THIBAUT

    Jour J3 + 1 (lundi 16 juillet)

    Ça fait 5h qu'il pleut non-stop à Bagnères de Bigorre, on se dit que l'on a vraiment eu de la chance avec la météo du week-end. À une journée près, on ne montait pas au Pic du Midi … Descendre trois marches est un calvaire, mes quadriceps n'ont pas bien digérer les 1600 m de dénivelé négatif du dimanche au p'tit déj'. Je ne parle pas de ses satanés coups de soleil qui m'empêchent de dormir. Ce ne sont que des détails après ce fabuleux week-end de sport et ce résultat au bout.

    Jour J3 – 15h

    Le soleil cogne, on nous appelle dans le sas pré-podium, en compagnie des 8 autres équipes récompensées. Les discours traînent un peu, on file se mettre à l'ombre car c'est intenable. Les équipes féminines (victoire du TUC), les équipes mixtes (victoire de LSN Team 2 Raid mixte avec une 2ème place au scratch) et enfin les équipes masculines. Une petite blague du speaker sur la Normandie « le plat pays » (sans commentaire …) et on monte sur cette 3ème marche du podium (de toute façon, mes jambes n'avaient pas la force de monter plus haut !) aux côtés des vainqueurs de LSN Team 2 Raid (Benjamin, Maxime et Nicolas) qui ont survolé la course et des seconds de Team 2 Raid (Alex, Benoît, Gaëtan).

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Jour J3 – 12h23

    On déboule dans Bagnères de Bigorre, il y a des signaleurs partout dans la ville, derniers encouragements de Lydie et des enfants avec leurs beaux maillots des P'tits Suisses, et on franchit la ligne d'arrivée. Vidage des doigts, tout est OK, on n'ose pas encore parler du résultat mais ça commence à sentir bon. 

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Jour J3 – 12h 

    Dernier tractage du raid (derrière Ghislain) dans la longue liaison montante vers la balise 8 de la C.O. Il faut s'accrocher, la fin de section est proche et la dernière section VTT est descendante. On fera même le 2ème temps sur cette C.O grâce à une orientation parfaite d'Arnaud.

    Jour J3 – 10h45

    Gros portage de VTT en plein soleil jusqu'à la balise 1 (pour clore près de 500 m de D+), mais la suite de la section est très plaisante et à profil descendant. Du plaisir après tant de moments difficiles.

    Jour J3 – 9h30

    Grâce à un tractage puissant d'Arnaud, on lâche nos compagnons de route et on arrive au canyoning. Un peu de repos pour moi, car seuls deux équipiers vont faire le canyoning. Le temps de faire le tri dans le matos (baudriers, bâtons, frontales, vestes …) et de les remettre dans le sac canyon, de remplir les bidons et voilà les copains déjà de retour.

    Jour J3 – 8h30

    La descente dans les pâturages est un calvaire pour les cuisses (bien content d'avoir gardé mes bâtons) car les copains galopent à la poursuite d'Arverne Outdoor (qui nous a doublé sur une petite erreur d'orientation) et MAP 48. Je m'accroche à distance mais musculairement c'est bien pire que les montées.

    Jour J3 – 7h30 (heure très approximative)

    On vient à bout de ces 1500 mètres de D+ et on atteint le sommet du Pic du Midi de Bigorre. Le paysage est évidemment magnifique et la météo au top. Ghislain (qui connaît bien la montée) m'avait dit « c'est dur jusqu'au col et ensuite c'est de la piste ». Sauf que la piste, on ne l'a pas prise beaucoup, c'était essentiellement « droit dans la pente ». Mais merci à la longe (bricolée la veille au soir au bivouac) et surtout à Ghislain qui m'a tracté pendant les deux tiers de la montée (tellement puissant que j'ai eu peur que la longe casse à plusieurs reprises).

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Crédits photos (au Pic du Midi) : Hervé Simon

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Le début de descente est équipé et neutralisé, avant que le chrono ne redémarre un peu plus bas. On profite de la vue, avec notamment une vingtaine de vautours qui planent un peu plus loin (mauvais plan pour eux, les raideurs sont coriaces !).

    Jour J3 – 5h30

    C'est reparti !! Les trois premières équipes au scratch sont parties avec les écarts réels (inférieurs à 30 minutes), et pour nous c'est le départ en masse. Assez vite, on se détache en compagnie des RaidAventure.fr mixte (4ème au scratch) et de l'équipe masculine des Lozériens de MAP 48. On aperçoit de temps en temps les frontales des 3èmes (LSN Team2Raid mixte) partis 2 minutes avant nous, qui rejoignent bientôt les 2èmes (Team2Raid).

    Jour J2 – 17h

    Joli petite balade (encore 200 mètres de D+) pour arriver au bivouac (hors chrono). Le cadre est sympa, avec un petit torrent, au pied de ce qui nous attend le lendemain au réveil, le Pic du Midi. Montage de tente, rapide nettoyage, papotage avec les copains qui arrivent au fur et à mesure et repas. Nuit un peu compliquée pour moi à cause des gros coups de soleil (cuisses et épaules).

    Jour J2 – 16h

    Vérification des vélos qui repartent directement pour le parc à vélo du dimanche, puis une petite via-ferrata, en bordure de cascade. Ça fait du bien après une journée difficile. Trois tyroliennes pour terminer, sympa !

    Jour J2 – 15h

    Je me doutais bien qu'il restait un peu de dénivelé à faire sur cette section VTT road-book. Grosse montée sur la route où il faut vraiment s'arracher (inutile de préciser qu'Arnaud me tracte à nouveau ...) et arrivée à Artigues, qui marquent la fin de cette journée au niveau du chrono.

    Jour J2 – 14h15

    Sortie de carte IOF nickel, début du road-book VTT nickel, puis souci au niveau du kilomètre 1,84. Ça ne colle pas, on avance, on revient à la précédente case, on vérifie les distances, ça ne va pas. On décide de poursuivre sur la route en espérant retrouver une correspondance avec les cases. On croise finalement Isabelle qui nous indique que le parcours reprend un peu plus loin (merci !). Ce début de section sera finalement neutralisé pour toutes les équipes.

    Jour J2 – 13h

    C'est « la » grosse C.O IOF du week-end, 7 km entre forêts et zones découvertes (pleines de fougères … et de tiques!). Un seul objectif, suivre les copains qui relancent trop fort pour moi en début de section. Ils baisseront un peu le rythme pour m'épargner un peu. Une belle orientation d'Arnaud et Ghislain qui se complètent bien, avec seulement un petit jardinage sur la balise 5 (on était passé très très proche).

    Jour J2 – 12h30

    On arrive au Lac de Payolle pour la section aquatique du raid. Pas de kayak, pas vraiment de la nage, mais un concept assez particulier : une balise à pointer (par les trois équipiers) sur une bouée (500-600 mètres aller-retour) à l'aide d'un unique paddle et d'une pagaie. Ensuite, chaque équipe se débrouille comme elle veut / peut. Pas très esthétique, mais la section nous a permis de nous rafraîchir un peu.

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65) 

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

     

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Jour J2 – 11h

    Le raid suit son cours ; nous sommes sur la grosse section VTT du week-end, 25 km et 800 m de D+ (les distances ne sont pas très impressionnantes mais c'est le rythme de course que j'ai du mal à encaisser). Passage au col d'Aspin, à la Hourquette d'Ancizan, les paysages sont magnifiques. On effectue une partie en compagnie des RaidAventure.fr mixte, et on double Cap Opale - DSN74. Je profite du tractage d'Arnaud, dès que la pente s'élève. Cela nous permet de rester au contact. On fait un choix d'orientation qui n'est pas payant en voulant éviter du dénivelé, mais la portion en dévers n'est vraiment pas roulante.

    Jour J2 – 8h30 

    On attaque droit dans la pente cette section de trail'O, en compagnie de LSN Team2Raid mixte et de Team2Raid (les fusées de LSN Team2Raid hommes ayant déjà pris une petite avance, suivi par Cap Opale -DSN74, qui a pris le départ de la course "Championnat de France" mais qui sera finalement classée en Open). Cette montée confirme qu'Arnaud et Ghislain sont plus rapides. J'effectue cette partie avec Alex (Team2Raid) qui n'est pas au mieux non plus. Il me dépassera en revanche très rapidement une fois arrivés sur la crête. Un joli trail, très varié avec d'impressionnants panoramas au début et des zones plus encaissées ensuite. On fait l'élastique avec les équipes devant ; je sens que le week-end va être (très) difficile pour moi.

    Jour J2 – 8h 

    Après avoir récupéré les VTT, puis évité (de très peu) le crash avec un concurrent arrêté sur le chemin alors que je regardais la carte, c'est parti pour un gros dénivelé sur pistes et chemins gras. On est en 4/5ème position, mais je sens rapidement que je suis un peu juste pour tenir le rythme. On s'était dit qu'avec ce format de course (relativement court), il fallait être joueur et s'accrocher à la tête. Donc, au bout d'une grosse demi-heure de course, me voilà déjà tracter par Ghislain sur une portion un peu plus roulante, dans le but de recoller au paquet de tête. La suite est bien grasse avec les orages de la veille.

    Jour J2 – 7h30

    Les bus nous déposent au Lac de Payolle. Échauffement rapide, puis c'est le départ avec un trail (balisé) de 2,5 km pour étirer le peloton. Ça ne part pas trop vite, on se positionne assez rapidement dans le top 5.

    Jour J1 – 20h

    Un petit relais C.O pour commencer le raid, avec trois parcours (2 km / 3 km / 4 km) à se répartir. L'ordre des relais pour notre équipe est Moyen-Long-Court. Je fais le départ en masse, puis Arnaud prendra le relais et Ghislain terminera. L'effort est violent mais ça se passe bien pour moi. C'est bouclé en 15 minutes environ.

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

     

    Sur son relais (long), Arnaud perd un peu de temps sur la zone des terrains de tennis (il ne sera pas le seul) puis le reste se passe bien. Rien à signaler pour Ghislain qui finit fort pour nous permettre de prendre la 4ème place de ce prologue derrière LSN Team2Raid (loin devant), Team2Raid et Ligéraid. On est dans le coup, ça fait plaisir, même si évidemment les efforts des jours suivants n'auront pas grand chose à voir avec le prologue.

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)     Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)     Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Jour J1 – 18h

    On termine la procédure d'inscription / vérifications de matériel (après pas mal de péripéties) en dernière position ! Juste le temps de se changer et direction le centre-ville de Bagnères de Bigorre pour le briefing, puis le prologue.

    Championnat de France de Raid FFTRI - Bagnères de Bigorre (65)

    Jour J – 68

    Avec la même équipe qu'au Championnat de France (à cette date, la composition de l'équipe n'était pas encore connue), participation au Raid des Dentelles (manche qualificative) dans le Lubéron, sur un format 24h non-stop. Malgré une orientation catastrophique, des soucis mécaniques (+++) et deux coups de mou (un pour moi dans la nuit et une fin de course délicate pour Ghislain), le top 10 obtenu dans un contexte très relevé était plutôt encourageant et laissait entrevoir de belles choses à condition de réaliser une course propre. De mon côté, un format qui me va mieux que les courses rapides sur deux fois 6/7h.

    Jour J – 99

    Premier gros objectif de l'année avec la participation au RAC 03 (manche qualificative) à Commentry (Allier), en compagnie de Julien et Arnaud, sur un format 2 + 1. Un plateau intéressant au départ, un passage en tête à la mi-course, une fin plus difficile avec notamment des crampes qui nous coûtent le podium scratch (4ème place) de très peu. Du plaisir à être à la bagarre avec des équipes de ce niveau, mais forcément de la déception sur l'issue du raid.

    Jour J – 300

    Après avoir couru avec Ghislain sur les manches du Championnat de France, et avoir notamment bataillé avec Arnaud et Julien, on commence à envisager de monter une équipe ensemble pour le Championnat de France 2018 dans les Pyrénées. Pour cela, Julien et Arnaud rejoignent les Petits Suisses Normands. L'idée est de faire les manches qualificatives à quatre, et de prendre les trois les plus en forme pour le Championnat.

    J'en profite d'ailleurs pour remercier Julien (notre top orienteur), qui a aussi permis la qualif' de l'équipe et qui aurait sans souci tenu sa place dans l'équipe sur ce Championnat de France. On va d'ailleurs se retrouver dans peu de temps, pour notre grosse aventure du mois d'août en Suède / Finlande ...

    Pour terminer, un grand merci à toute l'équipe d'Absolu Raid pour la qualité du tracé et de l'organisation en général. Bravo d'avoir osé organisé avec des sections en haute montagne, ce fut un plaisir pour nous originaire des plaines (!!!) normandes et bretonnes. Évidemment, bravo et merci à mes deux supers coéquipiers Arnaud et Ghislain, impressionnants du début à la fin du week-end sur le plan physique et en orientation (ça faisait longtemps que j'avais aussi peu vu la carte sur un raid !). 

    Thibaut


  • Quelques mots sur mon dernier trail : l'ultra-marin, le tour du golfe du Morbihan, une jolie balade de 177 km.

    Difficile en quelques mots de raconter cette course hors normes. Ce qui me reste au bout d’une semaine, ce sont les paysages magnifiques, les 2 passages où il a fallu prendre un bain de pieds pour cause de marée haute, ma première nuit en course qui s’est bien passée, la traversée en zodiac sur une mer plate vers la mi-course, la gentillesse des bénévoles, la chaleur et les ampoules aux pieds qui m’ont incité à m’arrêter à Le Hézo après 136 km et 23h de course. Je ne me sentais plus de faire les 40 km restants dans ces conditions pour rejoindre Vannes.

    Thierry

    Ultra-Marin - Vannes (56) - 29 et 30 Juin 2018


  • Beaucoup de Petits Suisses Normands présents sur cette nouvelle édition du Défi de la Pierre Percée organisé par les Vir'King Raid, autour du Bény-Bocage. Sept équipes présentes sur les trois raids adultes/ados le samedi et beaucoup d'équipes sur les deux parcours P'tits Vikings.

    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

    LES RÉSULTATS :

      Défi Thor (65 km)  J'ai cru comprendre qu'il y avait eu quelques "belles" boulettes pour toutes nos équipes ...

    • Ghislain G (avec Marc M) : 5ème place au scratch (sur 21)
    • Nicolas S et Jean-Baptiste B : 8ème place au scratch
    • Pierre G et Nicolas G : 9ème place au scratch
    • Jacques F et Vincent P : 17ème place au scratch
    • Laurent L (avec Céline P) : 21ème place au scratch et 3ème équipe mixte

      Défi Odin (45 km) 

    • Julie C et Gaspar L : 29ème place au scratch (sur 62) et 7ème équipe mixte

    Défi Ragnar (25 km)

    • Sophie B et Maëlle B : 21ème place au scratch (sur 49) et 1ère équipe féminine

    Défi P'tits Vikings (8 et 12 km)

    • Sophie B et Louise B
    • Manu B et Tom B
    • Sophie L-B et Neil B
    • Guillaume LB et ...
    • Sophie LB et ...
    • Denis LB et ...

     

    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

    Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018     Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

       Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018     Défi de la Pierre Percée - Le Bény Bocage (14) - 23 et 24 Juin 2018

     

     


  • Après avoir fait la version 360 km solo en 2016 (une très belle organisation, à seulement 20 minutes de la maison), j'avais dit que je n'y retournerai pas cette année, uniquement pour des raisons de récupération à ce moment de la saison de raid (deux beaux objectifs pour cet été). Et puis l'idée de le faire en relais est apparu. La version "duo 4 × 90" me semblait la plus intéressante ; ça permet de faire 180 km (en deux fois), tout mettant un peu plus de rythme qu'en version 180 km d'un bloc (et la version à 4, 90 km chacun, me semblait un peu courte). Malheureusement, ma recherche d'équipier a été infructueuse (pas mal de P'tits Suisses engagés sur le Défi de la Pierre Percée des Vir'King Raid). J'ai donc contacté l'orga (le club VTT des Écureuils du Bocage) qui m'a proposé deux équipiers. Nous avons donc couru dans une version non officielle à 3 ; la première et la troisième boucle pour moi, la seconde pour Jean-Pierre et la dernière (de nuit) pour Hervé. J'en profite pour remercier mes équipiers que je n'ai pas beaucoup vu (c'est le principe sur ce type d'épreuve) mais qui m'ont permis de participer à cette belle épreuve.

    Après la traditionnelle pasta-party et le briefing du vendredi soir, une courte de nuit de sommeil à la maison et direction Domfront de très bonne heure. Le peloton de 166 solos, 23 duos et 16 quatros (enfin plutôt 15 quatros et notre trio) est lâché à 6 heures précises. Petite erreur de parcours au bout de 100 mètres pour deux concurrents partis très fort, dont Joachim Mendler, le spécialiste français des courses de 24h, qui ambitionne de réaliser les 360 km en moins de 20 heures. Je prends la tête du groupe en compagnie de deux gars, puis Joachim nous rejoint à la sortie de Domfront. Le début est très roulant et on sait que ce sera le cas jusqu'à la première base vie (km 30) de Chanu. Ça roule vite, on hésite sur quelques intersections car il y a eu quelques flèches enlevées (l'organisation est pourtant déjà repassée car plusieurs zones de débalisage avaient été constatées la veille). On roule à 4 jusqu'à la première base vie, puis à 3 ensuite et finalement à 2 avec Joachim à partir du kilomètre 40, lorsque le terrain commence à être vraiment casse-pattes. Une quinzaine de kilomètres sans répit mais très sympa. Joachim est très costaud dans les bosses, mais je vais un peu plus vite en descente, donc ça s'équilibre pas mal et c'est plaisant de rouler à deux. Après la base vie de Ger (km 60), on rejoint la zone de la Fosse Arthour : un super terrain de jeu pour le VTT. Le retour sur Domfront se passe bien, à l'exception d'un petit souci de chaîne pour moi qui m'oblige à pédaler souple (je constaterai ensuite qu'un maillon est ouvert). On termine cette première boucle en 5h02 avec Joachim, qui repart rapidement après un court ravitaillement, suivi de près par mon équipier Jean-Pierre. Repos pour moi, c'est sympa aussi cette formule en relais !

    Ultra Raid VTT 360 - Domfront (61) - Samedi 23 Juin 2018

     Le repos c'est sympa au début, mais au bout d'un moment, on n'a qu'une envie, repartir. Jean-Pierre réalise la boucle Est (plus boueuse) en 7h15, en ayant eu quelques soucis de pneu. Je repars donc pour la boucle Ouest (en sens inverse du matin) avec l'objectif de mettre moins de 5h30. Les jambes sont bonnes (les sensations sont encore meilleures que le matin), c'est top ! Les kilomètres défilent assez vite jusqu'au 45ème kilomètre, ça devient un peu plus dur pendant une dizaine de minutes et ça repart. Sur les 60 premiers kilomètres, je mets exactement le même temps (3h40) que le matin sur la même section en sens inverse. À la base vie de Chanu (km 240 pour les solos / km 150 pour moi), je mets la frontale et c'est reparti pour la dernière "ligne droite". La nuit est tombée, c'est très plaisant, quelques chemins rapides au milieu des chauves-souris (pas souvenir de les avoir vu passer si près). Un peu de voie verte, la montée dans Domfront et la dernière descente jusqu'au gymnase pour en terminer en 5h14. Contrat rempli ! Je cherche mon équipier Hervé, il n'est pas là. Et pas facile de chercher quelqu'un lorsque l'on ne l'a jamais vu (!!). On finit par le retrouver, il s'élance pour la dernière boucle qu'il réalisera en 8h15. 

    Pour conclure, un grand BRAVO à Jean-Louis et toute son équipe pour l'organisation de cette épreuve atypique mais exceptionnelle pour découvrir les chemins du bocage normand et dépasser ses limites. Bravo évidemment à tous les finishers (58 solos / meilleur temps pour Jérome Pivert et Joachim Mendler en 23h02 qui ont fini ensemble) et à tous les autres participants.

    Tibo