• Pour cette 4ème manche du Challenge Calvad'O Night, organisée par les Vik'Azim pour la première fois à Honfleur, quelques Petits Suisses Normands étaient présents (un peu moins qu'à l'habitude).

    * Marath'O 42 km (18 équipes)

    Thibaut R / Ghislain G : 5ème place en 6h37'40'' (dont 20' de pénalité)

    * Raid 20 km (51 équipes)

             Jacques F / Vincent P / Dominique M : 19ème place en 4h04'19'' 

    * Raid 10 km (74 équipes)

    Laurent L / Sophie L : 8ème place en 2h02'02'' et 4ème équipe mixte
    Gaspar L / Julie C :
    12ème
    place en 2h09'44'' et 6ème équipe mixte
    Sophie LB / Sophie Br : 20ème place en 2h22'07'' / 3ème équipe féminine

     

    CTDNF 2017 ou LE MYSTÈRE DE LA BALISE 56

    Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Je crois que ce n'est définitivement pas mon année sur le Challenge Calvad'O Night. Un petit récapitulatif des premières manches :

    Manche 1 à Vire : Très bon début de course (une heure en tête), puis un oubli absurde de deux azimuts distances. On y retournera, mais déjà 20 minutes perdues. Sur la spéciale ×2, le choix de se séparer sera le mauvais car Fred I galère un peu sur une balise (encore 16 minutes de perdues). Bref, le challenge commençait mal (5ème place mais des écarts importants devant). 

    Manche 2 à Mortain : Une course (presque) idéale, sur tous les plans (physique, technique et tactique). Mais cela aurait été trop parfait ; on oublie une balise urbaine en début de course alors qu'on l'avait tracée. Une 3ème place avec Jean et Fred T malgré les 20 minutes de pénalités.

    Manche 3 à Falaise : R.A.S, j'étais dans l'organisation. J'ai posé et déposé mes balises sans souci !

    Manche 4 à Honfleur : On mélange la manche 1 et la manche 2, et ça donne un super début de course (en tête pendant 3h30 devant de belles équipes) et une balise jamais trouvée (32 minutes sur place + 20 minutes de pénalité) ... Vivement la prochaine !

    Un petit compte-rendu de cette CTDNF 2017 à Honfleur :

    Départs échelonnés toutes les 20 secondes. Notre numéro de dossard nous fait partir en 4ème position. Deux fois 3 balises en relais, on repart les premiers, malgré une première gamelle pour Ghislain. Un bon enchaînement sur la quinzaine de balises en ordre imposé, on apercevra une fois Yves et Simon (Ding'O) à 30 secondes derrière, mais on refera l'écart ensuite. On les retrouvera sur la fin de la C.O mémo (6 balises), alors qu'ils tournent en sens inverse. On n'anticipe pas assez la suite en ordre libre, en pensant qu'il n'y avait qu'une entrée/sortie de la zone mémo. Mais la perte de temps ne sera finalement pas très importante. On croise l'équipe des P'tits Suisses du 20 km juste avant la portion linéaire (road-book + fléché allemand). Pas de difficultés particulières, il faut courir. On ne sait pas si les Ding'O sont passés devant ou pas, suite à notre manque d'anticipation précédent. On aura confirmation que non, lors de la traversée neutralisée d'une route.

    Ça Te Dit Night Fever - Honfleur (14) - Samedi 7 Janvier 2017

    Nous arrivons finalement dans le Bois du Breuil sur une carte IOF, avec près de 8 minutes d'avance sur les Ding'O (balise 43), sous la pluie et dans le brouillard. Cet écart montera à 14 minutes à la balise 48, où trois équipes se regroupent derrière nous ; l'autre équipe Ding'O (Yohann et Willy) et les Tontons Flingueurs ont rejoint Simon et Yves. On se rend compte que la végétation a pas mal bougé par rapport à la carte. Petit jardinage sur la 49, puis bon enchaînement jusqu'à la 53. On galère un peu sur la 54 (la zone devait être blanche, elle est plutôt en vert 2). On trouve la balise, alors que des frontales arrivent. Pas de souci pour la 55 et direction le tournant de la course, la fameuse balise 56.

    Un premier passage dans le vert (sympa les rhodos), on en sort côté Ouest, puis on voit passer les 3 équipes (Ding'O × 2 et Tontons Flingueurs) qui viennent de la prendre. On essaie de se recaler, il y de nombreux passages dans le vert, on espère qu'ils mènent à la zone jaune. Ça semble possible car la végétation a beaucoup poussé depuis que la carte a été faite. Rien ne débouche, c'est bizarre. On doute un peu, mais on essaie de prendre des repères. Les VALMO finissent par nous rejoindre, puis les Made In Raid et les Vir'King Raid. On se recale sur la jonction de chemins et on y retourne à l'azimut. Pas mieux !

    Les images suivantes (à la même échelle) me permettront de comprendre pourquoi l'azimut n'a pas fonctionné … et de résoudre (enfin) le mystère de cette balise 56.

    La végétation réelle et notre trace GPS (la zone jaune est bien marquée sur la photo aérienne) :

    Ça Te Dit Night Fever - Honfleur (14) - Samedi 7 Janvier 2016


    La carte IOF où la zone jaune est trop à
     l'Ouest (et la zone verte à l'Ouest plus étroite qu'en réalité). 

    Ça Te Dit Night Fever - Honfleur (14) - Samedi 7 Janvier 2016

    Au bout de 32 minutes, on laisse tomber, Ghislain est congelé. Et moi aussi lorsque l'on repart. Les équipes avec nous repartiront après, mais les VALMO y retourneront et la pointeront finalement. Cela faisait bien longtemps pour nous deux que nous laissions une balise de cette façon.

    Pas de souci pour la fin dans le bois, même si le moral en a pris un coup. C.O couloir pour le retour, avec un long bout sur la plage. Un petit moment de relâchement qui nous fait perdre deux minutes sur la balise 64.

    Retour en ville, c'est joli Honfleur ! Pas le temps d'admirer, il faut enchaîner 24 balises en ordre imposé avec un temps multiplié par deux. L'orientation est correcte, mais les jambes commencent à être lourdes. Un peu de stratégie pour la dizaine de balises en ordre imposé, puis un retour en montée pour rejoindre la salle.

    Bilan : 5h51 de course + 26 minutes (temps de la spéciale) + 20 minutes de pénalité. Une 5ème place à 3 minutes des VALMO (sans pénalité). Le podium (Yves/Simon – Willy/Yohann – Jérome/Benoit) est très loin mais c'est logique après cet épisode de la balise 56.

    Comme d'habitude, une très belle organisation des Vik'Azim, avec un parcours varié et un super repas d'après course. On peut juste regretter l'ancienneté de la carte du Bois du Breuil (ce qui est très rare sur les orgas des Vikaz'). De nuit et dans le brouillard, ça n'aide pas !  Mais j'ai cru comprendre qu'une réactualisation était prévue pour l'année prochaine. Mais ce n'est pas une excuse, pas mal d'équipes (11 sur 18) ont trouvé cette balise 56.

    Je terminerai en remerciant mon équipier Ghislain, toujours au top physiquement et avec qui on se complète bien sur l'orientation. Et surtout quelqu'un avec qui faire équipe reste toujours un plaisir, même dans des situations bien galères comme sur cette course.

    Vivement la prochaine manche du Calvad'O Night ; ce sera la Noct'O Caennaise pour moi.

    Thibaut


  • Deux courses différentes un même week-end, ça faisait bien longtemps que je n'avais pas fait ça. Je vous rassure, les distances étaient courtes, mais largement suffisantes pour moi à cette période de l'année.

    Pour commencer, un trail urbain nocturne de 10 km à Ernée (Mayenne). 3 tours à parcours avec 277 marches annoncées par tour, et un joli petit dénivelé. Ayant grandi dans cette ville, j'étais un peu sceptique sur le nombre de marches. Elles étaient finalement bien présentes, mais le dénivelé avait été un peu surestimé. Un peu plus de 120 personnes au départ (c'était la première édition de la version nocturne), dans le froid. Une première partie urbaine très sinueuse, un peu de chemin, puis d'herbe pour rejoindre le stade. Une belle côte où je préfère gérer un peu, avant un bon enchaînement de marches. Je me positionne assez rapidement en 9ème position, et je me rends compte que je créé des écarts dans les marches, surtout en descente où je me régale. L'enchaînement des parties un peu plus techniques me permet de me rapprocher du paquet des 6, 7 et 8èmes. Mais le retour en ville avec ses lignes droites ne m'est pas du tout favorable, même si les sensations sont assez bonnes. On se rapproche de l'arrivée, mais on plonge vers le bas de la ville par un escalier bien raide, qui me permet encore une fois de recoller aux 2 gars de devant. Remontée, descente, escalier, montée, petit chemin et passage sur la ligne de départ. R.A.S dans le deuxième tour, où les écarts avec les coureurs de devant varient selon la nature du terrain. Je gère la dernière montée, où le 10ème me reprend et prend une légère avance. Les nombreux escaliers du stade me permettent de recoller et on rattrape le 8ème qui est en difficulté. La descente dans l'herbe me permet de repasser devant (merci la frontale puissante), mais pas pour longtemps. Le gars file, puis on se retrouve à deux derrière. Le gars qui était en difficulté juste avant est mieux que moi dans les 3 longues lignes droites et j'essaie de m'accrocher. J'arrive à repasser devant juste avant l'escalier le plus technique, puis il reste assez proche. Je me dis qu'il va m'aligner au sprint, mais il craque un peu dans les dernières centaines de mètres. Je prends finalement la 9ème place en 41'13'', à 4 minutes du premier (un très bon duathlète/triathlète). Un résultat satisfaisant et de bonnes sensations (ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé sur une course à pied aussi courte).

    Beau succès pour ce premier trail de nuit dans la ville, dont le départ était donné dans le noir sur la place de l'église.

    Crédit photo : Ouest-France

     

    Le lendemain matin, place au fameux Défi des 100 balises, organisé par le CRCO en forêt de Rennes. On y retrouve beaucoup d'orienteurs bretons et normands (mes coéquipiers de la finale Arnaud et Julien, les Vikazim venus en force, François et Eric de l'Orientation Caennaise et beaucoup d'autres). Formule originale cette année avec 30 balises en ordre libre puis 70 en ordre imposé. Compliqué de se mettre dans la carte en mass-start avec 30 balises ordre libre. C'est nerveux et ça part dans tous les sens. Rien d'exceptionnel pour moi, mais ça se passe correctement (une grosse erreur sur la 7 je crois). Mais ce début de course sera piégeux et plusieurs concurrents se retrouveront PM sur cette partie (Julien LB, François C, Vincent V notamment). Sur l'ordre imposé, je double Fred et Seb (Vikazim) sur la 1 (ils me redoubleront peu après sans que je les voie). Les jambes répondent assez bien mais j'alterne entre bon et moins bon sur l'orientation. Gros jardinage sur la 15, je ne suis pas le seul. On se retrouve finalement en paquet avec Arnaud LL, Ludo LL, Sylvain G et un autre gars. Je reprends finalement un peu d'avance vers la 26, avec Arnaud pas loin derrière. On fera la suite plus ou moins ensemble. L'orientation ne sera pas toujours propre, avec quelques azimuts hasardeux. Au bout de 2 heures, je commence vraiment à être cuit et le rythme baisse. Sur l'enchaînement des dernières balises, Arnaud possède une dizaine de mètres d'avance. Il pointe la dernière balise avant moi, mais il continue sur le chemin principal au lieu de prendre un couloir rubalisé qui zigzague jusqu'à l'arrivée. Je pointe finalement juste avant lui, en 4ème position (8ème à arriver, mais il y a 4 PM devant) en 3h, bien loin des premiers. Eric Brassart (Orientation Caennaise) devance les frères Heurtaux (Vik'Azim) de 10 secondes et l'autre équipe des Vik'Azim (Seb Lemarchand et Fred Parquet) de 9 minutes.

    Crédit photo : C.R.C.O

    Thibaut R


  • La plupart des Petits Suisses Normands étaient impliqués dans l'organisation de cette nouvelle édition du Raid du Père Noël, disputée sous une météo clémente à Falaise (Calvados). Beaucoup d'inscrits sur les courses, et quelques Petits Suisses Normands au départ.   

    Les résultats :

    * Raid des Gnomes - 7 km (87 équipes)

    Adèle H / Salomé H / Jonas H : 80ème place et 38ème équipe mixte

    * Raid des Trolls - 14 km (70 équipes)

    Gaspar L / Thibaut A / Mathieu A : 11ème place 
    Samuel A (avec Arnaud A) : 20ème
    place 
    Christophe S  / Julien B / Stéphane P : 29ème place

    * Raid des Farfadets - 21 km (23 équipes)

    Frédéric I (avec Fabien L) : 5ème place 
    Nicolas S / Jean-Baptiste B : 10ème place 

    Résultats détaillés et photos sur http://raidperenoel.eklablog.fr


  • Beaucoup de Petits Suisses Normands sur cette première édition de la Mortainaise, organisée par les Vik'Azim sur le superbe site de Mortain (Manche). Un sprint et une initiation l'après-midi, une moyenne distance en soirée, suivie de trois raids nocturnes par équipes, seconde manche du Challenge Calvad'O Night. 

        

    Les résultats :

    * Sprint - 2,1 km - 130 m D+ (sur 36)

    Thibaut R : 10ème place en 16'03''

    * Raid 5 km (20 équipes)

    Arnaud H / Salomé H : 10ème place en 1h23'04'' et 8ème équipe mixte
    Sophie LB / Alice LB / Mathilde LB : 12ème
    place en 1h25'10'' et 2ème équipe féminine

    * Raid 9 km (59 équipes)

    Gaspar L / Julie C : 12ème place en 1h39'49'' et 3ème équipe mixte
    Laurent L / Thibaut A / Mathieu A : 14ème
    place en 1h41'14'' 
    Guillaume LB / Sébastien M : 17ème place en 1h43'17''
    Christophe S  / Julien B / Stéphane P : 19ème place en 1h45'50''
    Jacques F / Elsa F / Mathilde B : 20ème place en 1h46'31''

    * Raid 18 km (22 équipes)

    Jean A / Frédéric T / Thibaut R : 3ème place en 2h41'58'' (dont 20' de pénalité)

    Un petit mot de Thibaut : Une belle organisation, comme d'habiture chez les Vik'Azim. Le secteur de Mortain est vraiment très sympa en C.O. Un tracé très varié (zones urbaines, zones de campagnes, falaises ...) sur lequel nous nous sommes régalés. Une bonne stratégie, une orientation propre, un rythme correct, mais une balise urbaine oubliée sur le parcours (nous avions pourtant tracé ...). Dommage car tout le reste s'était idéalement passé. Merci à mes coéquipiers pour cette belle soirée de C.O. 

    Vincent P / Régis G / Ludovic N : 14ème place en 3h37'54''
    Denis LB / Alexandre D : 16ème en 3h48'13''

     

    Crédits photos : Vikazim

        


  • C'est reparti pour le Challenge Calvad'O Night (élargi géographiquement cette année - 7 manches au total) avec la Virée Nocturne, organisée par les Vir'King Raid. Une Virée Buissonnière (rando familiale) l'après-midi, et trois courses : Virée Cool (8 km), Virée Osée (16 km) et Virée Balaise (24 km). Pas mal de Petits Suisses Normands engagés sur les différents parcours.

    Virée Nocturne - Vire (14) - Samedi 5 novembre 2016

    Virée Nocturne - Vire (14) - Samedi 5 novembre 2016

    VIRÉE COOL (107 équipes classées)

    Laurent L / Gaspar L : 3ème place en 57'49''
    Julie C / Sophie L : 15ème place en 1h16'10'' / 1ère équipe féminine

    VIRÉE OSÉE (72 équipes classées)

    Denis LB / Guillaume LB : 14ème place en 3h13'38''
    Jacques F / Vincent P / Régis G : 18ème place en 3h18'49''
    Christophe S / Julien B / Stéphane P : 23ème place en 3h31'36''
    Samuel A (avec Arnaud A et Carole A) : 30ème place en 3h46'23'' / 4ème équipe mixte
    Sophie LB (avec Sophie B) : 38ème place en 4h11'27'' / 1ère équipe féminine

    VIRÉE BALAISE (16 équipes classées)

    Frédéric I / Thibaut R : 4ème place en 4h04'57''

     

    Le compte-rendu de Thibaut : 

    Pour cette nouvelle édition de la Virée Nocturne, je retrouve Fred, à peine rentré d'Australie où il a couru le Crocodile Trophy (course VTT par étapes) la semaine dernière). Nouveauté cette année, on part en bus jusqu'au village de La Graverie, d'où sera donné le départ de notre parcours. 16 équipes sur cette Virée Balaise, c'est peu mais hélas habituel. Le Team Ding'O s'est déplacé à deux équipes (Simon / Yves et Julien / Willy), les Viazim (Fred / Seb) sont là aussi, ainsi que les Amis de Steph et plusieurs autres équipes habituelles. Les traileurs virois sont également venus sur cette distance. 

    Nous avons quatre cartes, 2 IGN au format A4 et deux IOF au format A3 pour la partie autour de Vire. Tracé rapide, et c'est parti pour une première partie sur IGN autour de la Graverie. Un petit aller-retour à la 63, puis une grande boucle dans le sens horaire pour pointer les 15 premières balises. Une orientation fluide, un pointage efficace de Fred et une bonne stratégie nous permet de quitter en tête cette première carte et de rejoindre la neutralisation (traversée de route) avec une belle avance. La seconde carte IGN est assez courante, on peut couper pas mal de champ. Pas de souci pour la balise 43, ni la 44 (où l'on possède entre 3 et 4 minutes d'avance sur les seconds / estimation à la lueur des frontales) et on file à l'Est vers la 47. Et en arrivant sur cette balise, je me rends compte que l'on a oublié deux balises (45 et 46) non cartées, à prendre en azimut-distance à partir de la 44. On poursuit jusqu'à la balise 48 sur un mini-suivi d'itinéraire, puis retour vers la 44 pour pointer les deux balises oubliées. Un bon quart d'heure de perdu dans l'affaire ...

    C'est reparti vers le Sud, à travers champs, en direction de Vire. On décide d'aller chercher les deux balises situées à l'Est (20 et 12) en aller-retour. Retour vers l'Ouest pour enchaîner les balises 32 - 29 - 23 - 10 - 42 - 30, une zone dans laquelle on retrouve beaucoup d'équipes de la Virée Osée (16 km). Une petite boucle 39 - 34 - 41 avant de filer au Sud pour attaquer la partie urbaine. On décide de laisser la balise 25 (proche de l'arrivée) pour la fin et on rejoint la zone de la piscine, où l'on se retrouve avec plus de 200 frontales (départ de la Virée Cool 8 km). Un p'tit tour à la médiathèque, la fameuse montée dans la porte horloge (avec une photo au sommet), la zone du donjon, où on galère un peu à trouver la balise au niveau d'un rocher (toile repliée dans l'herbe), puis on file vers le Lycée Marie Curie, où nous attend l'épreuve (mauvaise) surprise. 

    Le principe est simple, on récupère une carte (chacun) avec 6 balises dans l'enceinte du lycée, dont les numéros de boîtiers ne sont pas indiqués (il y a juste des symboles pour les repérer sur la carte : étoile, nuage, coeur ...). Il faut aller sur place, identifier les numéros, puis retourner les pointer dans l'ordre croissant. On décide de se séparer pour récupérer chacun trois numéros de boîtiers.  Fred prend l'Est, moi l'Ouest. On se donne RDV au niveau de l'arrivée de cette spéciale (dont le temps sera multiplié par 2). J'arrive au point de RDV au bout d'un peu plus de 4 minutes et j'attends Fred. Je me déplace un peu vers le Nord-Est, direction de laquelle il devrait arriver. Je l'appelle, pour éventuellement le guider et gagner quelques secondes. Pas de réponse, les minutes défilent. C'est un peu stressant. Je commence à me demander s'il a bien compris le point de RDV, je retourne donc au départ de la spéciale, il n'y est pas. Retour à l'arrivée, toujours pas. Il arrive finalement au bout d'un peu plus de 13 minutes, en ayant beaucoup jardiné sur la balise "nuage". Pas de souci ensuite sur le pointage ordonné de ces 6 balises. Mais on perd 8 minutes (temps multiplié par 2 !) sur les meilleurs de notre parcours (Willy et Julien), qui ne se sont pas séparés (nettement moins rapide en théorie, mais plus sûr en pratique !). Pour l'anecdote, on a le 47ème temps (sur 78) de cette spéciale (réservées aux Virées Osée et Balaise) ! Peut beaucoup mieux faire ...

    Pour la suite, je récupère le doigt pour pointer, car Fred commence à être un peu dans le dur (oui oui, il est humain), surtout qu'il s'est fait mal sur la spéciale. On file vers le Sud-Ouest de la carte, pour une zone bien technique (et pentue). Fred commence à avoir des crampes dans cette montée escarpée. Pas de souci pour la balise 19, mais on attaque la 21 trop haut, et on se retrouve dans une zone pleine de ronces (pas cartées). Je crois que Fred n'a pas aimé (!). On réattaque plus bas et on tombe assez vite dessus. On enchaîne plus ou moins efficacement (baisse de lucidité ?) les balises suivantes (36 - 28 - 26) et on poursuit vers le Nord en direction des balises 14, 38 et 40. Un dernier passage vivifiant dans la rivière, aller-retour à la 25 et arrivée au bout de 3h42 de course et 28 km (notre aller-retour du début pour les balises oubliées nous aura coûté 2 km environ). Un temps final de 4h04 (avec la spéciale ×2), qui nous place en 4ème position, à 35 minutes du podium. Bravo aux deux équipes Ding'O et aux Vikazim Lex'O intercalés. Merci à toute l'équipe de bénévoles et aux organisateurs pour ce joli parcours varié.