• Vosges Raid Aventure - Saint-Dié (88) - 21 et 22 juin 2014

    Deux Petits Suisses (Thibaut R et Frédéric I) étaient au départ sur la 9ème manche du Challenge National des Raids dans les Vosges. Après une 5ème place sur la première journée de course, ils finissent premiers le dimanche, ce qui leur permet monter sur la seconde marche du podium! 170km pour 5000m de dénivelé, le Raid Vosges Aventure était musclé !

    Vosges Raid Aventure - Saint-Dié (88) - 21 et 22 juin 2014

    Compte-rendu de Fred :

    Première journée du Vosges Raid Aventure qui s'est plutôt très bien déroulée. Après une bonne nuit fraîche vosgienne sous tente, réveil à 8h et 3 petites heures après, le départ du raid est donné. Ca débute par 18 km de VTT et 450m de dénivelé avec départ en mass start. Un joli parcours avec un joli col à gravir en palier, pour nous une petite erreur en début de parcours, sinon tout se déroule pas mal, on franchit le col de Mandray en tête mais on fait une petite erreur sur un single ensuite avant d'attaquer la descente, on terminera donc la section en 3ème position dans le village de Fraize au pied du col du Bonhomme.

    Transition, changement de chaussures et on enchaîne sur un trail de 13 km avec 800 m de dénivelé avec une orientation bien technique et très physique en pleine chaleur. On jardine un tout petit peu sur deux balises mais rien de catastrophique, on ramassera tout en 2h30 quand même, une longue section. On reprend les VTT pour 25 km et encore 800 m de dénivelé : du beau portage, de belles bosses et de belles descentes, autour d'Anould. Pas trop de soucis pour nous. On enchaîne par une CO assez courte uniquement à l'azimut que l'on effectuera en moins de 25'. Une courte liaison VTT, on se retrouve au col St Georges pas très loin de St Dié et on poursuit par une section run and bike : très jolie section à travers piste et singles autour d'un massif avec trois balises à trouver. Je souffre un peu du genou droit en descente et sur les portions roulantes (un peu traumatisé suite au long trail). On va pas très très vite mais on s'en sort pas mal. Enfin, une dernière C.O pédestre autour de ce même massif, il nous reste 1h10 pour ramasser les 10 balises mais on laissera finalement 2 balises situées au sommet du massif pour s'assurer de rentrer avant la barrière horaire. Pour le reste, tout se déroule bien et on arrivera à 19h20 (10' avant la barrière horaire) au terme de 8h20 de course.

     Vosges Raid Aventure - Saint-Dié (88) - 21 et 22 juin 2014

    Bilan de la journée, deux balises non pointées et du coup 25' de pénalités, ce qui est très satisfaisant vu le programme musclé de la journée. On est finalement 5ème après cette première étape. Cooool ! Une dernière petite liaison tranquille de 8 km pour rentrer au bivouac à St Dié et boucler les 92 km de la journée. Une bonne douche, une bonne bière et un bon dîner partagé avec une bande de chtis bien sympa dont la fameuse Elise qui m'avait bien bluffe sur le GTO au mois de mars. Rien de tel, nous voici requinqués pour le programme copieux du lendemain, à peu près le même qu'aujourd'hui globalement mais avec une section roller qui va me faire drôle. Ce sera cap au nord de St Dié cette fois, au cœur des spéciales du rallye Alsace Vosges (Ormont et Moyenmoutier pour ceux qui connaissent). Allez une seconde nuit sous tente bien fraiche et c'est reparti !!!!

    Bon, voici enfin le 2ème jour de notre raid Vosges Aventure ainsi que le dénouement final. Malgré une grosse journée le samedi, je ne peux m'empêcher d'aller faire un tour au concert donné en centre ville de St Dié pour la fête de la musique. Je resterais soft en me couchant pas plus tard que 23h30. Le dimanche, réveil matinal à 5h, ça laissait tout de même un bon temps de sommeil. Premier constat, ma petite douleur au genou droit persiste, faudra faire avec. Petit déj offert par l'organisation, préparation sac et vélo, petit échauffement pour contrôler que tout fonctionne bien et vidage de la puce, nous sommes fin prêt pour en découdre. Départ de la première équipe à 7h pétante, l'ordre de départ s'effectue en fonction des résultats de la séance de tir à l'arc effectuée en soirée la veille, Thib m'a laissé tirer mais entre des arcs pas trop tendus et moi qui ne maîtrise pas vraiment le truc, je suis loin de me prendre pour Robin des Bois, je ne marquerai que 18 points sur 50 possible. Du coup, on part 25ème ce matin avec 6'15" de handicap. Qu'importe, sur un raid de cette envergure, ce n'est guère catastrophique.

    On patiente et à 7h06'15", c'est à nous de partir, Thibaut parait déterminé, même stratégie que la veille, je gère l'orientation sur les C.O VTT et Thib sur les C.O pédestre. On attaque cette seconde journée par une C.O VTT urbaine assez rapide dans St Dié : 5 km et 5 balises à trouver. On file à toute vitesse à travers rues, parcs et allées, on grille les feux, on emprunte les sens interdits, c'est fun. Ça peut paraitre dangereux mais les rues à cette heure ci un dimanche sont vraiment désertes, aucune erreur à part une petite ruelle que je zappe qui nous permet de grimper sur les hauteurs de la ville, ça nous coûtera un petit aller/retour de 500m.

    On termine cette section en un peu plus de 20', changement de chaussures et hop on est parti pour une C.O pédestre bien dynamique : 3 km et 8 balises à pointer en 45' maximum avec une petite carte sur un terrain jonché de cuvettes, dépressions et autres trous de bombe. Vu la superficie du terrain de jeu, c'est pas mal groupé sur cette section de début d'étape, le but étant de ne pas se laisser influencer par les autres équipes. Thib gère plutôt bien le coup, moi je descends et remonte les cuvettes pour pointer les balises, mon genou me fait un peu souffrir mais la section étant courte, je prends sur moi. On pointera toutes les balises en 25'.

    Nouveau changement de chaussures et on part cette fois ci pour 16 km de VTT en road-book, il faut rester bien vigilant et bien évaluer les distances indiqués par l'organisation car la moindre erreur et il devient très difficile de se repérer. 2 balises sauvages à pointer sur cette section, un parcours qui met cap au nord pour monter tout près du col des raids de Robache par de belles pistes et un single sympa tout en forêt puis redescente rapide sur le village de Hurbache, on distance rapidement l'equipe belge Oufti Aventure qui sont leaders en mixte et 3' devant nous au classement et on revient sur l'équipe Issy Aventure qui elle est 15' devant nous puis peu de temps après les chtis de Cap Opale et Lille 2 la tentation (2 équipes très sympas avec qui on aura passé un super week-end). Ne reste plus qu'une équipe juste devant tout près, l'équipe Intersport Mc Kinley qui sont les leaders provisoires. On redescend très vite sur Moyenmoutier, terme de la section.

    On laisse les vélos puis on enfile les rollers pour la section que je redoute le plus, ça fait quelques mois que je ne suis pas monté dessus. La section est heureusement plutot facile, 5 km tout plat le long du Rabodeau pour rejoindre le village de Senones et un aller/retour de 5 km pour aller pointer une balise supplémentaire. Pour ma part, c'est un peu fébrile au début avec une chute après ... 50 m (record battu), ensuite je maitrise pas trop mal mais un lacet se défait en milieu de parcours et vient s'emmêler dans les roues ce qui va m'occasionner une magnifique cascade qui me coûtera une belle grosse "pizza" sur la cuisse gauche, par chance rien de trop méchant. On se fait doubler par quelques équipes sur cette section mais qui nous prendront que 3/4 minutes, on termine la section vivant et c'est bien la l'essentiel.

    On déchausse les rollers pour r'enfiler les baskets et attaquer un des gros morceau de la matinée, un trail de 9 km avec 450m de dénivelé. On repart en même temps que les leaders Intersport qui ont du un peu galérer en roller et on les lâche rapidement dès le début de la montée. En effet, on doit tout de suite gravir 300 m de dénivelé pour pointer une balise au sommet du rocher Mère Henry, d'abord une route très pentue puis un sentier et enfin de "l'escalade" droit dans la pente. On reprend quelques équipes et au sommet on retrouve nos chtis de Lille 2 la tentation qui tente de rattraper leur 25' de retard sur les leaders mixtes. Charly a une belle foulée et Pauline est assez impressionnante aussi bien en VTT que baskets au pied, on va donc s'efforcer de garder leur foulée sur la suite du parcours qui suit la crête à travers des petits singles techniques, je souffre toujours un peu de mon genou qui s'est débloqué pendant la montée mais c'est tellement joli que je passe outre cette petite douleur. On pointe la seconde balise situé au sommet d'un autre rocher et on reprend Cap Opale et Issy Aventure. Nous attaquons ensuite la rapide redescente sur Moyenmoutier pour récupérer nos vélos. Je gère bien la descente et on termine la section avec le meilleur temps, bonne affaire. On prend le temps de se ravitailler, Thib va gérer le remplissage bidons/camelbak pendant que je dechiffre l'unique carte qui regroupe les trois dernières sections, pas simple et on peut vite s'embrouiller. On repart en ayant pris un peu plus de temps que les autres mais avec la chaleur et encore 3h de course, vaut mieux pas manquer d'eau.

    Vosges Raid Aventure         Vosges Raid Aventure - Saint-Dié (88) - 21 et 22 juin 2014

    On repart pour 10 km VTT et 400 m de dénivelé avec d'abord un suivi itinéraire puis deux balises en orientation libre. On retrouve le groupe de tête au sommet de la première bosse puis on laisse faire un moment pour récupérer. Nous sommes 5 équipes devant avec Cap Opale, Issy Aventure et Lille 2 la tentation entre autres, ne manque que les leaders Intersport Mc Kinley et les belges Oufty Aventure. On traverse la Meurthe et on aperçoit au sommet du massif le rocher sur lequel est situé la balise, on y accède par une longue piste qui monte régulièrement, ni une ni deux on attache l'élastique et je vais tracter Thib afin de creuser rapidement l'écart. Une fois au pied du rocher, je laisse Thib et monte au sommet pointer la balise. Je redescend rapidos et nous repartons avec 3' d'avance. On poursuit la montée pour arriver au sommet du massif, terme de la section. On attaque donc la dernière C.O pédestre en tête : 7km, 7 balises à pointer en 1h40 avant la barrière horaire de 13h30. Une C.O pas particulièrement technique mais néanmoins physique avec des balises situés en sommet de promontoires qui nous offrent de jolis panoramas ou au pied de gros rochers. 200m de dénivelé à descendre pour pointer une balise sur un pylône puis il faut tout remonter pour terminer la section où on aura alterné pistes, sentiers et pleine pente, course et marche rapide. On passe au pied du rocher du pingouin, derniers gros efforts sous la chaleur et on termine cette C.O en 1h20 en même temps que l'équipe Intersport Mc Kinley qui sont revenus de l'arrière et ont fait une sacrée C.O en nous reprenant 10'. Dernière transition, changement de chaussures et on entame la dernière section de ce raid : une liaison VTT de 20 km plutôt facile pour rentrer sur St Dié mais en faisant attention de bien pointer les 3 balises qui jonchent cette liaison. On emprunte une jolie descente en singles pour redescendre à Etival-Clairefontaine puis le parcours devient très roulant le long de la Meurthe. Je ne relâche rien et j'incite Thib et les Intersport à rouler, ça va donc rouler fort jusque l'arrivée. Une accélération dans le dernier kilomètre nous permettra de remporter cette étape avec 14 secondes d'avance sur Intersport et 8' sur l'équipe mixte suisse Neuchaventure (qui ont été multiples champions de Suisse C.O et C.O VTT). On patiente 15' et toujours pas d' équipe Issy Aventure, en fait par manque de lucidité, ils n'ont pas suivi le bon tracé sur le début de la dernière liaison et ont perdu 25' dans l'affaire. En même temps, on colle 24' à l'équipe Cirana qui était 3ème ainsi qu'aux belges Oufty Aventure. On termine donc 2ème de ce raid Vosges Aventure au terme de 15h33 de course, 18' derrière Intersport Mc Kinley et 9' devant Cirana. Les suisses Neuchaventure remporte la catégorie mixte en terminant 4ème au scratch devant nos amis chtis Lille 2 la tentation qui termine 7ème.

    Vosges Raid Aventure

    Voila, que dire d'autres, c'est une belle surprise pour nous qui concrétise ce qu'on avait laissé entrevoir au Flying Raid Aventure en Avril. Pour ma part c'est encore un défi relevé que ce podium sur un challenge national en raid multi. Je pensais arriver fatigué sur cette épreuve mais ça s'est plutôt très bien passé, il faudra juste retrouver de la confiance en trail sinon pas grand chose à dire : que du bonheur !!! Merci à Thib qui a grave assuré le coup : très bon orienteur, malin et surtout très endurant. Je peux garantir qu'avec un poil plus de vitesse et de confiance, il est capable de grandes choses le garçon. Concernant l'épreuve, absolument rien à reprocher : de magnifiques sections, très belle région, accueil chaleureux, découpage parfait pour profiter pleinement de l'épreuve. Seul bémol, la valeur en temps des balises qui ne correspondait pas du tout par rapport au dénivelé, il aurait fallu doubler les temps bonus car beaucoup de balises ne devenaient pas rentables ce qui est bien dommage mais toutes les équipes ont gardé l'esprit raid et laissé le côté purement stratégique, à l'image du raid c'est donc bon esprit et à la régulière que ça s'est joué. Pour conclure, c'est un magnifique raid, un parfait compromis entre pur raid de montagne et raid de par chez nous dans l'ouest. Pour l'heure, les affaires sont déjà prêtes pour le raid VTT des Monts D'Ardèche qui débute vendredi. Reste a bien récupérer, soigner cette plaie et éliminer les les petites courbatures.

     

    Compte-rendu de Tibo :

    Après un raid en avril (Flying Avent'Hure) encourageant mais un résultat frustrant, nouvelle association avec Fred sur le Challenge National pour ce Vosges Raid Aventure, 6ème édition, certainement la dernière ... Un programme bien copieux pour ces deux jours, mais pas de section nocturne, ce qui est assez rare sur un raid de deux jours. Au niveau de l'orientation, on se répartit les rôles car il n'y a qu'un jeu de cartes par équipe (vraiment dommage !). A pied, orientation pour moi, en VTT pour Fred, sauf quand on aura deux cartes où l'on en prend une chacun pour éviter les pertes de temps dues au changement de cartes. Pour le pointage des balises, Fred risque d'y aller un peu plus que moi ...

    Départ en masse en VTT à la sortie de Saint Dié, on se positionne assez rapidement en tête avec Intersport McKinley. Une petite erreur (au bout d'un kilomètre) à cause d'un chemin peu visible, nous fait repartir en queue de peloton. On remonte (pas vraiment) tranquillement, les jambes répondent assez bien et on récupère la tête de course dans la montée suivante en direction d'un premier col. On maintient un rythme correct sans faire de gros efforts. Une hésitation sur une intersection dans la descente permet à un groupe de revenir. On termine cette première section en 1 heure, environ à 10 équipes groupées, seuls les Intersport ont pris un peu d'avance.

    La 2ème section s'annonce comme le gros morceau de la journée. Une C.O IGN et photo aérienne avec 750 m de dénivelé (avec option), on en aura autour de 870 m ! On part en paquet, ce qui est rarement bon en orientation. On reste à flanc de collines un long moment à la recherche d'une prairie. J'ai l'impression que l'on est trop bas, je le dis à Fred, on remonte un peu et on poursuit. On redescend finalement un peu plus loin (comme le reste du paquet). Voilà une prairie, pas de balises. Remontée jusqu' à la bonne prairie. Dommage, c'était mon idée de départ. 5-6 minutes de perdues je pense, mais c'est à peu près pareil pour tout le monde. Très grosse remontée jusqu'à l'antenne, puis on passe sur une photo aérienne (qui correspond à une zone laissée blanche au milieu de la carte IGN). La jonction n'est pas évidente entre les cartes (sans échelle !), mais on descend au bon endroit et on tombe directement sur la balise 41. Bon enchaînement ensuite jusqu'à la 40 en compagnie d'Hugues et Fred de CAP 03. On poursuit avec eux jusqu'à la 39, après une montée bien physique. Seul problème de cette section (et hélas de beaucoup d'autres), les temps par balises sont beaucoup trop faibles. 10' ou 15' sur des cartes à cette échelle et avec ce dénivelé, ce n'est clairement pas rentable. Le but étant quand même de ramener des balises, on décide de tout prendre (sinon il aurait fallu en laisser plus de la moitié !). Bref, on poursuit vers le Sud avec une balise très éloignée au sommet. On retrouve Rémi et Rodrigue (Cap Opale), ainsi que Pauline et Charly (Lille 2 la tentation). Redescente, puis bifurcation sous la ligne haute tension. En bas, le point d'attaque pour la balise suivante n'est pas évident. J'aurai bien continué plus bas, mais on monte finalement dans la pente avec les deux équipes précédentes. On tombe sur une large piste et un chemin qui ne sont pas cartés, surprenant pour la piste. On doute un peu, puis on se sépare. On continue à monter et on tombe finalement sur cette chapelle (balise 37). Pas de souci pour les deux balises suivantes (36, 35) et on rejoint les CAP 03. La dernière balise de la section est carté sur la ligne de crête (où il y a un muret), or elle se trouve quasiment au bord du chemin (à côté d'une chapelle). On ne perd pas trop de temps mais on ne l'aurait pas attaqué de cette façon là sinon. Retour en descente jusqu'au parc VTT.

    Il ne reste plus beaucoup de VTT dans le parc, surprenant. Beaucoup d'équipes n'ont pas tout pris (c'était peut-être le bon choix ...). On repart donc en VTT, au milieu d'équipes de niveaux très différents. Déraillement pour moi, plus rien ne passe. Le dérailleur avant a tourné, je le remets, mais impossible ensuite de passer le grand plateau (en double plateau). Vu les dénivelés, il vaut mieux avoir le petit que le grand. Longue bosse pour finir la liaison de 4 km, puis on récupère la carte du VTT'O. 3 balises optionnelles, avec de la distance et beaucoup de dénivelé. Le VTT étant notre point fort, on décide d'y aller. Ça grimpe dur et on finit avec un beau portage dans un pierrier. Pas de le temps de profiter de la vue (pour moi), on attaque la descente. Quelques stratégies différentes sur l'itinéraire selon les équipes, mais on se retrouve à nouveau avec Pauline et Charly, ainsi que Rodrigue et Rémi. On croise aussi une équipe qui redescend déjà de la balise. La fin de cette boucle optionnelle est roulante puis bien descendante pour finir. On se fait plaisir et on reprend un peu de temps à quelques équipes. Encore une balise sur un point de vue, avec de finir sur la route pour rejoindre un village. On vide les doigts électroniques, on se ravitaille et c'est reparti. La suite est assez roulante, mis à part un petit aller-retour jusqu'à une ruine. Sur cette portion vélo, on lâche nos camarades habituels du Nord, mais une erreur après le pont au-dessus de la voie de chemin de fer, nous rallonge un peu (600 mètres descendants, retour montant). Ce qui permet évidemment à nos copains nordistes de repasser devant.

    On arrive sur une petite C.O surprise. Sur la carte au 1/7500, il n'y a que les lignes de niveau et l'élement remarquable où se situe la balise (butte, dépression ...). Parfois, il y a un élément en plus pour se repérer, mais aucune végétation, aucun chemin. Donc une orientation à l'aide du relief et à l'azimut.

    Vosges Raid Aventure

    Une orientation très propre (eh oui, ça m'arrive parfois !) et on fait le meilleur temps de la section. Liaison VTT en descente sur 1,5 km pour rejoindre le départ des deux dernières sections. On doit faire une boucle en run & bike, puis une C.O sur le même massif (massif de Kemberg) avec une barrière horaire finale à 19h30. Une petite hésitation sur l'itinéraire du run & bike, mais on enchaîne ensuite assez correctement, même si la vitesse n'est pas élevée.

    Il nous reste alors environ 1h10 pour faire la C.O. Vu le dénivelé pour certaines balises, impossible de tout prendre. On décide dès le début de laisser les 3 balises tout en haut (64-65-66), qui valent respectivement 15-10-15 minutes, ce qui est très peu compte-tenu du dénivelé (320 mètres de dénivelé entre le départ de la C.O et la balise la plus haute !).

    Vosges Raid Aventure

    Les premières balises s'enchaînent bien, on retrouve quelques autres équipes. On va jusqu'à la 67 (assez éloignée) puis retour vers l'Ouest. Avec Rémi et Rodrigue de Cap Opale, on tente finalement d'aller chercher la 64, après une belle portion droit dans la pente. On y retrouve Pauline, alors que Charly l'attend un peu plus bas. On finira la section à 4-5 équipes de manière assez rapide (on avait quand même 92 km dans les jambes). Pas de souci avec la barrière horaire (10 minutes d'avance) et pas de regret sur cette C.O, on n'aurait pas pu en prendre plus. On laisse donc 2 balises et 25 minutes de pénalité (les seules de la journée).      

    Vosges Raid Aventure - Saint-Dié (88) - 21 et 22 juin 2014         Vosges Raid Aventure

    Retour tranquille hors chrono jusqu'à Saint Dié. Ambiance sympa, on est une bonne dizaine d'équipes ensemble. Tir à l'arc pour Fred ; un score pas terrible (mais vu mes derniers scores en tir à l'arc, c'est certainement meilleur que ce que j'aurais fait). Douche, bière fraîche, mécanique très rapide, puis repas (copieux). Après cette première journée, nous sommes 5èmes au scratch en 8h28. Intersport McKinley mène la course en 8h10, devant les Cirana en 8h13, puis Issy Aventure en 8h14 et l'équipe mixte belge Oufti Aventure en 8h25 (qui ont laissé plusieurs balises optionnelles, mais sont rentrés plus tôt). Derrière nous, les mixtes de Neuchaventure en 8h35 (Luc et Annick Béguin sont multiples champions de Suisse de C.O, de VTT'O et vainqueurs de raids internationaux) et Lille 2 la tentation en 8h49. Encerclés par les équipes mixtes sur cette journée !

    Après une "longue" nuit d'un peu plus de 6h (c'est rare de dormir autant sur un raid !), place à la deuxième journée qui s'annonce décisive car le niveau est homogène et les écarts sont relativement faibles. Le tir à l'arc de la veille détermine les horaires de départ, 1pt = 15 sec. Nous partons donc à 6'15" des premiers (mais le chrono se déclenche pour tout le monde au départ des premiers), aux alentours de la 30ème position. Départ rapide en VTT'O urbaine, un choix de section un peu osée, même s'il n'y a pas grand monde dans Saint Dié à 7h, un lendemain de fête de la musique. On remonte rapidement une bonne dizaine d'équipes, puis petite erreur, on doit faire 2 fois 400 mètres en rab. Je n'avais pas la carte, mais j'avais bien senti cette petite allée en montée (idéale pour de la C.O urbaine). Pas grave mais beaucoup d'équipes repassent. 7-8 équipes de doublées dans la montée, on arrive très nombreux sur la petite C.O de 3 km, dans un petit bois sur les hauteurs de Saint Dié.

    Cette C.O est limitée à 45 minutes avec 8 balises qui valent 8 minutes chacune. Orientation pas trop difficile, un choix pas trop judicieux sur la 40 qui nous fait perdre une trentaine de secondes. Le reste de la section est fait en paquet, ce n'est pas trop mais c'était prévisible étant donné la proximité du départ et la petite taille de la carte. On repart ensuite en VTT pour un gros road-book de 16 km avec un bon petit dénivelé. C'est le moment pour nous de reprendre un peu de temps. Le terrain nous est plutôt favorable avec de longues montées. On reprend pas mal d'équipes, dont Issy Aventure, puis on hésite sur une intersection (bizarrement tracée). Cap Opale, Lille 2 la Tentation et une autre équipe reviennent du chemin que je pensais prendre. Apparemment cela ne colle pas. On repart ensemble à 7-8 équipes et on termine la section plus ou moins groupés.

    Place maintenant au roller, une section qui effraie un certain nombre de raideurs. Elle se déroule sur une piste cyclable toute plate, donc pas de danger (ou presque), ce qui est une bonne chose. On s'élance en 6 ou 7ème position, en choisissant d'aller chercher la balise optionnelle en aller-retour (5 km en tout). Première gamelle pour Fred au bout de 50 mètres, pas de mal. Je ne regrette pas d'avoir fait une petite sortie roller 3 jours avant, je suis assez à l'aise, alors que Fred galère pendant les premières minutes. Je n'ai pas pensé à récupérer le doigt électronique au début, on perd un peu de temps là-dessus. Pas de souci pour la première balise, demi-tour et c'est reparti. Sur la partie obligatoire, qui fait également 5 km, se trouve une petite descente après un virage avec des barrières. Juste de quoi se faire mal. J'anticipe le coup en provoquant la chute après avoir un peu ralenti, même chose pour Fred et pour quelques autres équipes. Un peu plus loin, grosse gamelle pour Fred en ligne droite (lacet dans les roues !). Il s'en sort avec une belle "pizza" sur la fesse, mais rien de grave. Pas de souci pour la suite, on rattrape quelques équipes qui ont shunté la balise optionnelle, mais on se fait déposer par l'équipe mixte Neuchaventure, impressionnant ! En arrivant à la zone de transition, on croise plusieurs équipes qui repartent juste, dont Issy Aventure, Cap Opale et Lille 2 la Tentation.

    Transition rapide, on laisse nos rollers, on remet les chaussures de trail et c'est reparti. Les leaders du premier jour, Intersport McKinley, sont juste derrière, mais on les lâche rapidement dans la montée. On doit avaler une montée sèche d'un peu plus de 300 mètres de dénivelé, puis rester sur les crêtes pendant 5-6 km, et replonger ensuite dans la vallée. Dans la montée en marche rapide notre rythme est bon et on double deux équipes. Il faut ensuite piquer droit dans la pente, à la limite de l'escalade par moment. On avance bien, même si je me sens moins à l'aise que d'habitude sur ce type de parcours (la fatigue peut être ...). On aperçoit un peu plus haut Pauline et Charly, que l'on rejoint au sommet. On fera tout le chemin sur la crête (heureusement en forêt) avec eux, et on peut les remercier car cela nous a forcé à maintenir le rythme de course (on aurait certainement marché un peu plus tous seuls). On pointe finalement la deuxième balise au bout du chemin de crête et on reprend les Cap Opale, signe que notre section a été bonne. Il reste maintenant à assurer la descente, Fred gère avec son genou droit un peu sensible, mais on avance à un bon rythme. La fin de la descente se fait sur la route et on aperçoit la zone de transition en contrebas.

    Vosges Raid Aventure       Vosges Raid Aventure

    On nous annonce 5ème et 6ème, mais les quatre premières équipes ne sont pas reparties de la zone de transition. Cool ! Remplissage des bidons et de mon camelbag (il n'y a plus de points d'eau jusqu'à la fin à priori). Transition pas super rapide, on repart 7ème ou 8ème. On reprend la route en sens inverse (belle montée cette fois), en plein soleil. Le rythme est bon, et au bout d'environ 2 km, on reprend toutes les équipes qui sont groupées. On progresse en peloton pendant 3-4 km, puis un attaque une longue montée sur piste. Il y avait apparemment un petit chemin beaucoup plus rapide (on nous l'a dit à la fin), on l'a vu sur la carte et sur le terrain, mais on a pas osé, compte-tenu du risque de gros portage. Dès le début de la montée, je propose à Fred de mettre l'élastique (je précise que c'est lui qui tracte !), ce sera la seule fois du raid. Sans la longe, sur la longueur de la montée, on aurait largement distancé nos concurrents directs, mais là ça permet d'en mettre une couche supplémentaire. L'écart est vite creusé, et en haut, on a environ 3 minutes d'avance. Petit aller-retour à pied pour Fred pour pointer la balise sur le gros rocher. J'en profite pour étudier la suite de la carte, qui est un peu compliquée à lire car il y a les balises de cette section VTT, celles de la C.O IGN qui suit et le tracé pour repartir de la C.O. Bref, il y a de quoi s'embrouiller, ce qui arrivera à pas mal d'équipes dans le groupe derrière nous. Pas de souci pour la fin de section, on arrive en tête à la dernière C.O (avant dernière section) où une barrière horaire est prévue à 13h.

    Il nous reste 1h10 pour la faire, cela risque d'être compliqué, mais on apprend que la barrière horaire est repoussée d'une demi-heure. Cela devrait donc le faire. C'est parti, on tourne dans le sens horaire, les premières balises s'enchaînent bien, il faut assurer cette section, car ensuite il ne restera que 20 km de VTT. Pas trop de dénivelé sur les premières balises, puis on attaque dans la pente et on descend environ 250 m de dénivelé, en ayant pointé deux balises au passage. On se retrouve au pylône tout en bas, il ne nous reste plus qu'une seule balise sur le retour (fortement montant). La balise du pylône valait 15 minutes, pas forcément rentable ... Après une belle remontée, on pointe la dernière balise de la section au pied d'une roche (comme à peu près à chaque fois !) et on poursuit la remontée vers la zone de transition. Je souffre un peu sur la fin et j'ai une hésitation sur le sens du chemin en haut (on a un peu dévié en montant dans la pente). On se recale et on retrouve les Intersport qui hésitent aussi un peu. On termine ensemble cette section, suivis peu après par Issy Aventure, Cap Opale et quelques autres équipes.

    Dernier changement de chaussures, on reprend les VTT et c'est parti pour le retour globalement descendant sur Saint Dié. La lecture du suivi d'itinéraire dans la première partie n'est pas du tout évidente, et on a un doute. Les Intersport débouchent d'un autre chemin, lequel était le bon ? On poursuit cette superbe descente à un bon rythme (pour moi). Beaucoup de plaisir au pilotage. La suite de la section se passe sans encombre en compagnie des Intersport. Ravitaillement en haut au niveau d'une voiture (bien vu l'organisation, car cela commençait à manquer) et c'est reparti. La suite est très roulante, on maintient le rythme car toutes les secondes sont bonnes à prendre. Fred est facile, moi un peu moins, et c'est dur aussi pour les Intersport. On finit à bloc cette deuxième journée, où l'on fait le meilleur temps, 14 secondes devant les Intersport, qui vont remporter le raid (ils étaient en tête le samedi soir).  On attend ensuite l'arrivée des suivants, qui pointent l'arrivée un peu plus de 8 minutes après. Bel écart ! Toujours pas d'Issy Aventure au bout d'un quart d'heure, alors qu'ils sont repartis en même temps que nous. Ils sont certes moins rapides en VTT, mais ils sont apparemment repartis sur une balise de la C.O (manque de lucidité ?). On repart ensuite à plusieurs équipes pour une petite liaison hors chrono afin de rejoindre la zone de départ/arrivée du raid.

    Douche, sandwich, rangement des tentes et du camion (fatiguant en plein soleil !), puis attente des résultats en compagnie de Pauline et Charly. Il y a du suspens sur le podium mixte et sur les 2ème et 3ème place au scratch. En mixte, victoire de Neuchaventure (Suisse / 4ème scratch), devant Pauline et Charly (Lille 2 la Tentation / 7ème scratch) et Oufti Aventure (Belgique / 9ème scratch). Au scratch, nous prenons finalement la 2ème place, 18 minutes derrière Intersport McKinley (écart du samedi) et 9 minutes devant les Cirana (à qui nous avons repris 24 minutes le dimanche), que nous n'avons quasiment pas vu du raid.

    Bilan :
       * Un super résultat final, vraiment inattendu pour moi (petite forme depuis 2 mois, ça commence à revenir), même si ce format de raid avec du dénivelé nous convient plutôt bien.
       * Un équipier toujours impressionnant physiquement et avec qui l'entente a été bonne pendant tout le raid (pas toujours simple quand on a qu'une seule carte et que l'on est deux à orienter).
       * Super ambiance avec les autres équipes, notamment Pauline et Charly, qui font une très grosse course et avec qui on a passé beaucoup de temps, ainsi qu'à Rémi et Rodrigue qui finissent un peu plus loin à cause de petites erreurs d'orientation cumulées.
       * Il va falloir remettre ça sur le Challenge National 2014-2015, parce que même si on a les points pour se qualifier cette année, pas de finale pour l'équipe des Petits Suisses Normands.

    Points positifs du raid :
       * Un parcours magnifique sur toutes les sections (encore mieux le dimanche)
       * Un enchaînement de sections bien pensé
       * Une organisation et des bénévoles très sympas et dispos tout au long du week-end
       * Un bon repas le samedi soir, ainsi que la bière fraîche à l'arrivée des étapes (je n'en bois quasiment pas pendant l'année, mais là, avec cette chaleur, top !)

    Points négatifs du raid :

       * Un seul jeu de cartes et un seul doigt électronique par équipe
       * Une mauvaise estimation des valeurs des balises (notamment le premier jour), il aurait au moins fallu les doubler pour que cela soit vraiment rentable. La stratégie OK, mais si rien n'est intéressant à prendre, cela perd de l'intérêt. Heureusement, les équipes ont joué le jeu en allant en ramasser un maximum.