• Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

    Pour cette 3ème édition du Raid des Contrebandiers, organisé par l'UFOLEP 50 au départ du planétarium Ludiver à Tonneville (Manche), les Petits Suisses Normands étaient bien représentés sur les deux parcours chronométrés. 

    Sur le parcours Sportif de 55 km : Sophie B. et Hélène / Esthel et Guillaume
    Sur le parcours Xtrem de 75 km : Nicolas et Thibaut R / Laurent (nouveau PSN) avec Céline / Fred T. avec Sylmi

     

    Compte-rendu de Thibaut R :

    Des stratégies différentes pour venir sur place, mais plusieurs équipes ont choisi de faire la route la veille, compte-tenu de l'heure du départ (briefing 7h15 pour le parcours Xtrem). Préparation des vélos et du matériel à la frontale, retrait des dossards et briefing sous un temps frais mais sec (ce n'était pas gagné !).

    Section 0 : Course aux étoiles

    Les départs sont échelonnés toutes les minutes et avec le dossard 14, nous partons les derniers. Il s'agit d'une mini-C.O en azimut distance avec 3 balises (les parcours sont différents selon les numéros de dossards). Le pointage de la dernière balise valide (ou non) cette section. On s'y reprend à deux fois sur un azimut pour être sûr de ne pas faire d'erreur (ce n'est pas bien de dénoncer mais Sophie et Hélène pointeront la mauvaise balise sur leur prologue une demi-heure plus tard).

    Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre   Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre   Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

          Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre    Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

    Section 1 : VTT

    La section 0 nous a permis de rattraper 3 ou 4 équipes, c'est déjà ça. On attaque le VTT en compagnie d'une autre équipe. Pas évident de sortir du site car une grosse étoile cache la zone de départ sur la carte. Pour cette première section, on a une carte IGN (sans tracé), ainsi qu'une feuille avec des indications, parfois un peu énigmatiques. Bof, bof ... (une pensée pour Sophie qui n'aime pas non plus ce type d'épreuve et qui a pesté pendant toute la section). Bref, on rejoint un premier chemin où il fait complètement nuit (pas de frontale dans la liste du matos obligatoire, on a laissé la nôtre dans la voiture, comme toutes les équipes). La descente avec des racines et des marches est sympa mais il faut rester très vigilant avec l'obscurité. Le jour se lève ensuite et on récupère une zone plus découverte. On se retrouve en compagnie de Laurent et Céline, et d'une autre équipe. Je me rend compte qu'on n'a pas pris le bon chemin, on est les seuls à faire demi-tour pour vérifier s'il n'y a pas une balise. Rien. C'est reparti. On roule bien, on rattrape une équipe au niveau du CP 1. On poursuit par le fameux chemin des tourniquets, on double les Coyotes qui ont crevé, puis on rejoint le Bois du Chateau de Querqueville.

    Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

    Section 2 : C.O

    Cette C.O est limitée à 30 minutes. On se rend vite compte que l'échelle est petite mais elle n'est pas indiquée sur la carte (!!). Une hésitation sur la première balise (parcours différent pour les équipes paires et impaires), d'autant plus que la balise ne correspond pas à la définition ; pas vu l'extrémité du muret ! Ça m'énerve un peu car le temps est limité. La suite se passe bien, à l'exception de la dernière balise. Il y a trois petits chemins pour la rejoindre. On laisse le premier (plus long), mais on ne trouve pas les deux suivants (recouverts de ronces). On continue un peu et on coupe finalement dans une végétation dense et piquante. On a bien fait de prendre les guêtres.  On pointe cette dernière balise et direction l'arrivée, après 25 minutes de C.O. Pas terrible ce début de course.

    Section 3 : VTT

    On remonte sur les VTT pour la liaison jusqu'à la mer. Nous avons toujours la carte IGN et quelques indications sur l'autre feuille. Cap à l'Ouest (suivis par 3 équipes), puis vers le Nord. Je me fais piéger par la couleur des petites routes sur l'IGN (habituellement en blanc, là en jaune) et on dévie vers l'Est en compagnie des Coyotes. Demi-tour dans le centre-ville en bas d'une descente. On remonte après avoir perdu pas mal de temps. Plusieurs équipes en profitent pour nous doubler. La fin de section se passe mieux et on rejoint la côte et on file à l'Est rejoindre la zone du canoë (les Coyotes s'arrêtent quelques secondes pour regonfler un pneu).

    Section 4 : Canoë

    On retrouve Laurent et Céline qui embarquent devant nous (ils n'ont pas fait d'erreur sur la C.O et la liaison). La mer est bien agitée et cette section s'annonce très sportive, même si les distances ne sont pas très importantes (2,5 km ??). Il faut d'abord passer la barrière de vagues, avec des rouleaux impressionnants. C'est très sympa mais bien physique. Impossible de passer au dessus de la vague, on la traverse en partie.

    Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

    A l'avant, Nico la prend bien de face. Quant à moi, l'arrière fait siège éjectable et je fais des bonds (30 cm ?). Heureusement, les canoës sont stables et on passe finalement sans encombre. Ensuite, on prend les vagues de coté pour filer vers la première boue. Pas évident mais ça le fait. On est trois bateaux les uns derrière les autres. On pointe la première balise, puis on file vers l'Est contourner une deuxième bouée. On poursuit jusqu'à la deuxième balise où l'on arrive juste derrière Laurent et Céline qui n'arrivent pas à poinçonner. Et pour cause, la pince a été arrachée. Il nous faut rejoindre un bateau de l'organisation pour poinçonner. On leur passe le carton de pointage, mais ils le font tomber en voulant me le rendre, il coule rapidement ... Heureusement qu'il n'y avait que le pointage du canoë. Ils appeleront pour signaler que nos pointages étaient corrects. On rejoint la plage après de jolis petits surfs. Quelques grosses gamelles pour certaines équipes à cet endroit.

    Section 5 : VTT

    On récupère les VTT et c'est reparti pour une liaison en suivi d'itinéraire afin de rejoindre le planétarium Ludiver, lieu de départ. On longe un peu la côte et on contourne un camp militaire, on pointe le CP3 et puis on file au Sud à travers la ville de Querqueville. Une grosse montée sur la route ; on suppose qu'il y a la balise CP4 en haut, rien. On poursuit en alternant en route et petits chemins avec un peu de dénivelé. On rattrape deux équipes qui roulent bien mais qui hésitent davantage sur les intersections. Dans une montée, on double Fred P. et Eric V. de l'Orientation Caennaise qui ont crevé (ils étaient sortis en tête du canoë). On arrive au CP5, mais sans avoir trouvé le CP4. Pas de doute, la balise a été enlevée, je suis certain de mon itinéraire. Les deux autres équipes avec nous hésitent un peu mais poursuivent aussi. La fin de la section est assez roulante mais il y  a quelques montées sympas.  

    Section 6 : Trail

    Après un court ravitaillement, on attaque cette section de 9,5 km au road-book. Pas toujours évident les distances en course à pied, mais le road-book est très précis et on n'hésite pas. On part une trentaine de secondes derrière une équipe. On les a en point de mire pendant un moment, mais ils nous distancent ensuite. Un parcours de trail très agréable, avec de jolis chemins encaissés, parfois techniques, et quelques grosses montées qui réchauffent.

    Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

    Section 7 : VTT

    De retour à Ludiver, on récupère les VTT pour attaquer la deuxième grande boucle. 8 km très roulants, à l'exception de la dernière descente bien sympa et des dernières centaines de mètres un peu techniques. On rejoint un petit étang ou nous attendent deux activités surprises.

    Section 8 : Tir à l'arc + parcours "transport d'eau"

    On commence par une épreuve de transport d'eau. On doit remplir trois petits seaux d'eau, les accrocher avec un fil et des anneaux sur une longue barre en bois et effectuer un parcours en tenant chacun la barre à un bout. L'objectif étant de rapporter un maximum d'eau. Le parcours débute par la traversée d'un petit pont, bien glissant avec l'humidité. Un peu de plat, avant d'attaquer une longue montée avec des escaliers. Pas de souci au début, mais ça se complique ensuite car il faut franchir des obstacles (branches en travers). Vu la hauteur, on pense à Sophie qui doit galérer pour passer sans faire tomber l'eau (on ne donnera pas ici leur astuce ...). Ensuite, il faut attaquer la descente, toujours dans les marches et rejoindre l'arrivée, pour mesurer notre butin. On verse donc le contenu des trois seaux (Esthel arrivera à en renverser un des siens à ce moment !) et on mesure. 24 minutes de bonus, cela semble pas mal apparemment. Direction le tir à l'arc, qui n'est pas mon point fort (voir les comptes-rendus précédents). Avec une technique peu conventionnelle, plein centre dès la première flèche. Comme seule la première compte, je tire rapidement les suivantes, car le chrono est arrêté. Cette réussite surprenante met la pression à Nico qui rate sa première flèche. C'est bon pour la deuxième et on repart avec le maximum de bonus (30 minutes). Petit coucou à Esthel et Guillaume qui sont bien concentrés, ainsi qu'aux parents de Nico.

    Section 9 : VTT

    Cette section est courte (5 km) mais on alterne entre montées et descentes. Cela devient plus compliqué pour Nico qui commence à souffrir du dos. On rejoint tranquillement Biville, puis on file vers la mer et sa fameuse zone de dunes. La C.O suivante s'annonce décisive, sur une très belle carte de C.O.

    Section 10 : C.O

    Au programme de cette C.O limitée à 55 minutes, 8 balises, dont 2 à reporter à partir du départ (il fallait retourner la feuille Laurent !) et une autre à partir de la balise 1. Une C.O peu technique (alors que la carte le permettait) mais très physique. On décide de tourner dans le sens horaire pour rejoindre la balise 8 (les équipes paires et impaires n'auront à nouveau pas le même parcours, quel intérêt à ce moment de la course ?). Une coupe judicieuse à travers champ nous permet d'arriver sur le bon chemin, mais on doit poursuivre plus loin sur le chemin pour tomber dessus (mal placée de plus de 200 mètres !). On récupère une piste et on file au Sud en direction de la balise 4. Pas de souci, direction l'Ouest pour se rapprocher de la mer. Quelle vue sur les dunes ! C'est magnifique et c'est globalement descendant.

    Raid des Contrebandiers / Tonneville (50) / Dimanche 29 Septembre

    Les douleurs au dos se poursuivent pour Nico et les chocs en descente n'améliorent pas les choses. On récupère les balises 5, 1, 7 et 6 après quelques montées/descentes parfois bien raides. Le temps passe et il faut faire un choix, sachant que l'on est en bas et que l'arrivée est tout en haut. Je suis l'avis de Nico et on laisse tomber la balise 2, située dans un blockhaus en bord de mer. Je tente d'aller chercher la balise 3, Nico commence à remonter tranquillement, en essayant de me garder "à vue". J'attaque une remontée très raide, dans le sable, impossible de courir. Je finis par tomber sur une balise, j'ai un gros doute sur la position. Était-ce la balise de l'autre circuit ? Je la poinçonne car de toute façon je n'ai plus le temps, il faut que je rentre. Je pense même à un moment de pas pouvoir rentrer dans les délais (5 minutes de pénalité par minute dépassée !). J'y arrive finalement, en même temps que Nico qui avançait parallèlement à moi, sur le chemin plus au Sud. Un peu plus de 54 minutes mais moins de 55, objectif atteint. Il nous manque une balise (voire deux si j'ai pointé la mauvaise), ce qui semble très bon d'après les bénévoles sur place. On croise Guillaume et Esthel qui en terminent aussi avec leur C.O (un peu plus courte sur le parcours Sportif), ils seront les seuls à la faire en entier dans les délais. Bravo !

    Section 11 : VTT

    Encore 12,5 km pour rentrer. Nico souffre toujours du dos et la position en VTT n'est pas idéale. Il s'accroche mais les kilomètres ne défilent pas vite. Pas de souci d'orientation, on pointe les dernières balises en compagnie d'une équipe du parcours sportif et on en rejoint une autre. On reprend quelques chemins pris à l'aller, il y a encore quelques belles bosses à monter. Un dernier effort, du chemin roulant et on rejoint le site de Ludiver pour l'arrivée, au bout de 7h de course environ. Esthel et Guillaume arrivent un peu après et les filles ... beaucoup plus tard (!!). 

    Ravitaillement (salé essentiellement), rangements des vélos, douche chaude (en tout cas pour nous) et retour dans la zone d'arrivée. On croise Fred qui a abandonné en raison d'une blessure de son équipier au talon. Papotage entre Petits Suisses et avec les Coyotes en attendant la remise des récompenses. Ayant passé la ligne en 4ème position, on espère accrocher le podium avec le jeu des pénalités (il nous en manque une seule sur la C.O de Biville, ce qui semble être pas mal, et le CP4 que personne n'a pris, la balise a dû être volée). L'attente est un peu longue, ça chambre toujours avec les filles. C'est Nico qui en est la cible principale depuis qu'elles l'ont devancé au Roc 37. Vincent des Coyotes nous appelle, il a réussi à avoir les résultats. On termine finalement premiers sur le parcours Xtrem avec 1h17 d'avance sur eux (2èmes après avoir passé la ligne en 9ème position). Super, première victoire en raid pour Nico, sur ses terres en plus. On décide de ne pas donner l'info aux filles qui continuent à chambrer. On savoure notre revanche ...  Après les arrivées de tous les concurrents du parcours adapté et de multiples remerciements aux différents partenaires, la remise des récompenses commence. Quel plaisir de voir la tête des filles quand on nous appelle à la première place du parcours Xtrem. Une coupe énorme et petit discours pour Nico ! Les Coyotes sont récompensés pour leur 2ème place et leur discours sera un peu plus long et animé ! Rien pour les 3ème, décevant. Pas de récompense non plus pour le classement mixte remporté par Laurent et Céline. Ça enchaîne avec le parcours Sportif, où Esthel et Guillaume l'emportent au scratch, devant les équipes masculines (grâce notamment à une super C.O à Biville). Chapeau !! Sophie et Hélène prennent la 11ème place (1ères féminines évidemment), ce qui est une belle performance compte-tenu de la (très) petite forme d'Hélène qui était en reprise. Belle représentation des Petits Suisses Normands sur cette épreuve.

    Raid des Contrebandiers

    Bilan sur le raid : L'équipe d'organisation a vraiment réalisé un beau tracé, avec des choix d'épreuves parfaitement adaptés au terrains rencontrés. Une belle épreuve de canoë, un parcours très sympa en trail, un road-book parfait et deux cartes de C.O dont les dunes de Biville, magnifique ! Quelques points toutefois à améliorer : peu d'échelle sur les cartes (les IGN étaient agrandis et beaucoup de concurrents ne connaissent pas les repères de distances), une technique d'orientation un peu hasardeuse à mon goût sur la section 1 (un road-book aurait été parfaitement adapté), globalement pas assez de balises (cela aurait permis notamment de rendre la C.O de Biville plus technique et intéressante). Pour conclure, j'ai découvert et apprécié une région que je ne connaissais pas du tout, ce qui est toujours sympa, et même Nico a découvert quelques chemins alors qu'il était "à domicile".