• Raid de l'Avallonnais - Compte-rendu

    Pour une fois, nous pouvons partir de bonne heure et nous quittons la Suisse Normande en milieu d'après-midi le vendredi en direction de l'Avallonnais, dans le département de l'Yonne. Pour la première fois sur le Challenge National, nous nous déplaçons à deux équipes masculines (+ deux équipes féminines) dans le but d'aller marquer des points sur le Challenge (en espérant nous qualifier pour la finale en Ardèche en octobre). Pour ce raid, Arno et Xavier font équipe ensemble, tandis que j'ai recruté Nico pour compléter la deuxième équipe. Débutant en raid, il n'a pas hésité à s'engager sur cette manche, et je l'en remercie. Il s'apprête à disputer son troisième raid (après le Caen C Raid en avril 2013 et le Défi de la Pierre Percée la semaine dernière), un raid qui s'annonce assez technique en C.O et dont on ignore un peu la difficulté physique, même si on se doute que le terrain est gras. Au fur et à mesure que l'on se rapproche de Saint Père, lieu de départ du raid, on découvre des paysages verdoyants et bien vallonnées. La pluie accompagne notre arrivée et on s'installe à côté de la zone de départ (deux autres équipes sont déjà là également). On discute un peu de la stratégie de course : les deux équipes ensemble ou pas ? Je ne suis pas pour, pensant qu'Arno et Xavier seront (assez nettement) devant nous.

    Après une nuit correcte sous la tente (ou dans le camion), un bon p'tit déj' et on prépare notre matériel. La pluie est de retour et on s'abrite sous l'avancée de la salle des fêtes. Les organisateurs arrivent, on discute un peu avec Cyril, un des deux responsables du raid, avec qui j'avais déjà discuté lors du raid du Touquet en avril. Les équipes commencent à arriver. Après avoir retiré notre paquetage, direction Asquins (à 4 km) pour y déposer les VTT. Retour à Saint Père pour finir de se préparer. Les filles (Hélène, Sophie et Esthel) sont arrivées, ainsi que la famille Beauvisage. Valérie fera équipe avec Esthel sous le nom des Petites Suisses Normandes Caux Rageuses (c'est un peu long à écrire !), tandis que Bruno et Axel courront sous le nom ALBE Raid Aventure. Ambiance détendue, ça commence déjà à chambrer.

    Briefing rapide de Cyril, puis de Joël sur la partie sportive du raid et notamment les cartes (faites maison par Joël). La pluie a cessé et on devrait avoir un temps correct pour l'après-midi. On file ensuite se mettre en place pour un départ en trail.

    ÉTAPE 1 (samedi après-midi)

    SECTION 1 : Trail - 2 km

    Le départ est donné à 13h. Cette courte section doit nous permettre de rejoindre le départ du Canoë, en étalant un peu le peloton, composé d'une soixantaine d'équipes. Le départ n'est pas très rapide (pour une fois) et je me place correctement. Nico est un peu derrière, Arno et Xavier suivent à quelques dizaines de mètres. On récupère les canoës, à l'intérieur desquels se trouvent des cartes de C.O (Joël nous avait prévenu d'une petite surprise sur cette épreuve canoë).

    SECTION 2 : Canoë - 5,3 km + C.O

    Pas de souci à l'embarquement, même si nous sommes assez groupés. Arno et Xavier doivent être un peu derrière nous. La première partie de la section se passe bien, on est avec quelques très bonnes équipes (Orientsport, une des équipes d'Issy Aventure ...). A la moitié de la section environ, on arrive sur la zone de C.O intitulée "Les îles de la tentation". Il y a une dizaine de balises à prendre sur les îles ou sur les berges. Le niveau de la rivière étant (plutôt) bas, je file à pied à la recherche de ces balises, tandis que Nico continue un peu en canoë. C'est une sacré pagaille, il y a du monde dans tous les sens, mais c'est très ludique. Certains passages dans le courant étaient tout de même bien délicat. En arrivant sur une balise, je prends un coup de coude de Sophie (Son argument : "sinon, tu ne m'aurais pas vu, tellement tu étais dans ta carte". Pas complètement faux ...). Mais 10 secondes plus tard, elle fait un petit tour sous l'eau (toute seule je précise), emportée par le courant. Petite gamelle pour moi et une gorgée de flotte ! Dernière balise pointée en canoë et c'est reparti. Je pense que l'on a à peu près maintenu notre position. Une petite erreur à cause d'un courant surprenant à l'intérieur d'un virage, qui nous fait perdre quelques secondes et deux places. On aperçoit ensuite Arno et Xavier qui nous remonte progressivement. On débarque quelques secondes avant eux, ce qui nous permet de repartir ensemble en VTT.

    SECTION 3 : VTT'O - 1h15 maxi (carte 1/20 000)

    C'est la première section "au score" du raid. Chacune des 10 balises vaut 15 minutes (+ 30 minutes pour une optionnelle), mais chaque minute de dépassement après 1h15 coûte 5 minutes de pénalité. Je fais une première erreur en pointant le boîtier de début de section avant d'être prêt à partir (des secondes de perdues bêtement). Légère hésitation au bout de 200 mètres (beaucoup d'équipes montent la côte), on bifurque à droite pour rester de niveau et filer au Sud. Pas de souci sur la balise 3. On poursuit jusqu'à la balise optionnelle, demi-tour, mais où est passé Nico ? Il a poursuivi le chemin principal, c'est bon. On continue en direction de la 6. On teste la longe sur le VTT. Sensation surprenante quand la corde est tendue (morceau d'élastique trop court sur le cintre de Nico). On détache pour la descente, petit chemin pour rejoindre la 8. On retrouve Arno et Xavier qui hésitent. Il faut poursuivre ce petit chemin en single, la balise est plus loin. Un aller-retour jusqu'à la 2 dans les vignes, puis on retrouve plusieurs équipes sur la 7. Un peu de poussage de vélo pour rejoindre un chemin praticable, puis portage droit dans la pente. Malheureusement, on rate le (tout petit) chemin à droite qui doit nous mener à la 1. On rejoint les filles, ce qui fait que l'on se retrouve à 4 équipes de Petits Suisses Normands. Est-ce mieux pour l'efficacité ? Pas sûr. On galère un peu, on avance, puis on décide de redescendre à pied à travers la végétation, pour chemin le petit chemin en-dessous. Les filles laissent tomber pour être sûre de finir la section dans le temps imparti. C'est bon pour nous, on remonte et on file vers la 10. Une petite montée, la balise et une grosse descente bien technique et glissante. Il faut maintenant filer vers l'arrivée (on laisse les balises 4-5-9) car le temps passe. Cela doit le faire, mais on fait une grosse erreur qui nous éloigne de la balise finale. Arno rectifie, grosse montée, descente technique et on pointe finalement cette balise, cachée derrière une petite chapelle. On arrive finalement avec 1'31'' et 1'58'' de dépassement (donc 10 minutes de pénalité en plus). Un peu frustrant mais c'est le jeu. Les filles feront bien pire que nous, en abandonnant toute chance de podium dès cette 3ème section (14 minutes de dépassant et 7 balises manquantes).  Il faut ensuite se reconcentrer pour l'épreuve suivante au road-book.

    SECTION 4 : VTT Road-Book - 16 km

    Peu de souvenir de cette section, mis à part que ce n'était pas très roulant et bien boueux. On fait le début de section en compagnie d'Arno et Xavier, mais ils finissent par nous lâcher. Nico s'accroche pour ne pas perdre trop de temps sur les gars. On termine cette section par un franchissement de muret (il y avait sans doute un petit passage avant mais nous ne l'avons pas vu). On aperçoit Yves et Willy d'Orientsport qui repartent juste pour la C.O, c'est bon pour le moral. Arno et Xavier sont encore au ravito. On se ravitaille rapidement et on repart à deux équipes.

    SECTION 5 : C.O - 1h30 maxi (carte 1/7500)

    Il y a 14 balises à 15 minutes à prendre, ainsi qu'une grappe de 8 balises optionnelles (40 minutes de bonus si elles sont toutes prises, rien sinon). On décide de laisser la grappe et on attaque par le sud-est de la carte. Une traversée de rivière nous amène directement à la balise 17, située sous un énorme rocher. Pas de pince au niveau de la balise, mais un tampon encreur que l'on doit se mettre sur le bras pour vérifier que les deux équipiers sont bien passés. On longe ensuite la rivière vers l'Est, puis on remonte trop tôt dans la pente. On poursuit à mi-pente jusqu'à la balise 14, où il faut être bien vigilant avec les falaises. On remonte sur le plateau vers le Sud. Cette zone n'est pas évidente car les changements de végétation ne sont pas nets et on passe trop à l'Est du fossé recherché. On se recale sur le grand chemin suivant et on trouve cette fameuse balise 23. On récupère le grand chemin puis on pique à droite en descente vers la balise B. Arno rectifie l'axe car je partais trop à droite dans le rentrant. Remontée à travers une végétation difficile, puis bon enchaînement des balises 15, 16 et A. Traversée d'une zone de fougères, puis on longe cette zone de végétation pour tomber sur la 13. On se fait doubler par une équipe (du top 5) qui court vraiment vite. Descente jusqu'au ruisseau, grosse remontée pour pointer la 24 dans les rochers. On croise Yves et Willy que l'on rattrapera sur la balise suivante, à l'angle d'un muret. Les balises 21, 20 et 19 s'enchaînent bien. On va par contre un peu trop loin pour la 18, située à l'extrémité de deux immenses falaises. Demi-tour et on tombe dessus. On finit de descendre, on traverse la rivière (quelques photos pour la route) et direction le parc VTT, en passant par le ravito. 

    SECTION 6 : VTT suivi d'itinéraire 8 km + C.O patrimoine (questions-réponses)

    On repart juste devant Yves et Willy, en longeant la rivière. Je vois qu'il faut traverser la rivière, mais pas de passage visible. On continue un peu, demi-tour, puis on traverse (selon des promeneurs, beaucoup d'équipes sont passées là). Par contre, cela ne correspond pas au passage sur la carte. Je préfère aller faire un aller-retour en course à pied; suivi par Xavier et Willy, pour vérifier qu'il n'y avait pas une balise "sauvage" sur cette portion. Double traversée de rivière pour moi, et une belle gamelle. Pas de balise. On repart en longeant la rivière, le chemin est entrecoupé de zones de portages du VTT. On récupère un peu de bitume, traversée de la rivière sur un pont (pour une fois !) et un nouveau petit chemin qui nous amène au parc VTT éphémère, lieu de départ de la C.O patrimoine. Il s'agit d'une C.O dans la vieille ville fortifiée d'Avallon où au lieu de trouver des balises, on trouve des panneaux d'informations, statues et autres qui permettre de répondre aux 10 questions posées. On commence par une belle montée bien raide en compagnie d'Yves et Willy. J'en profite pour sortir l'appareil photo. Au niveau de la question 4, on retrouve plusieurs équipes d'Issy Aventure qui termine cette C.O (ils ont tourné dans l'autre sens). Cette C.O s'enchaîne bien, ça court assez vite et les gens dans la rue se demandent vraiment ce que l'on fait. Après la 5, on plonge vers la rivière en reprenant le chemin et l'escalier par lesquels on était monté. Yves et Willy font une erreur à ce moment, on les reverra plus tard. On croise pas mal d'équipes qui commencent juste cette C.O. On récupère nos VTT et c'est reparti pour les trois derniers kilomètres de l'après-midi. Un peu de route, du poussage de vélo, de la route et à nouveau du portage/poussage de vélo pour rejoindre un joli petit chemin à flanc de colline. On roule à trois équipes de Normands (Arno et Xavier, Yves et Willy, Nico et moi). Ce single n'est pas particulièrement technique mais il y a quelques montées (parfois raides) et des portions descendantes assez ludiques. La descente qui permet de rejoindre la route et annoncée comme dangereuse sur la carte. En effet ! Deux ou trois d'entre nous font de belles glissades (à pied). On est bien content d'être à plusieurs pour pouvoir se passer les vélos dans la partie finale. Trois cents mètres sur route, une dernière traversée de rivière pour l'après-midi, un peu de prairie puis on rejoint la dernière montée (très très) très raide. Le portage est difficile car cela glisse beaucoup. Une dernière descente roulante nous permet de rejoindre la zone de bivouac, dans un champ. On termine cette première étape au bout de 6h15 de course, en ayant finalement fait la quasi-totalité à deux équipes. Au classement, nous sommes 16ème et 17ème (séparés de 6 secondes), ce qui nous surprend et nous ravit vraiment. Maintenant il va falloir tenir. Les filles arrivent un peu après. Elles sont provisoirement 52ème et 58ème (6ème et 7ème équipes féminines). Sophie n'est pas du tout contente de sa journée. Quant à Esthel et Valérie, elles ont enchaîné les soucis mécaniques sur les VTT.

    ÉTAPE 2 (samedi soir)

    SECTION 1 : Run & Bike - Road Book - 3,6 km

    Les départs sont échelonnées dans l'ordre inverse du classement. Les 20 dernières équipes partent toutes les 30 secondes à partir de 22h30, et après les départs sont données toutes les minutes. Bruno et Axel partent jsute devant nous, Xavier et Arno une minute derrière. Compte-tenu de la technicité des C.O sur ce raid, on choisit de faire cette C.O nocturne (section 2) ensemble. Arno et Xavier étant plus rapides sur le Run & Bike (court mais globalement montant), ils nous reprennent la minute et on arrive ensemble sur le départ de la C.O.

    SECTION 2 : C.O - 1h40 maxi (carte 1/10 000)

    Cette C.O comporte 17 balises (qui valent chacune 15 minutes). On étudie brièvement la carte. Je pense qu'il vaut mieux attaquer par les balises "faciles", Arno propose plutôt de commencer par le dénivelé, tant que l'on est encore frais. OK, c'est parti. La balise 14 ne semble pas évidente car il n'y a pas beaucoup de points d'attaque sur la carte. On va un peu trop loin et on tombe sur le deuxième layon (peu visible), alors qu'elle devait se trouver près du premier. On se déplace un peu latéralement, Xavier retourne en arrière, trouve le bon layon et on tombe assez vite sur cette balise 14 (que certaines équipes ne trouveront pas). On s'en sort plutôt bien. On pique au Sud, puis on récupère un chemin qui descend vers la rivière. On pointe la 6 située au coude du ruisseau et on remonte. On croise Orientsport et deux équipes d'Issy Aventure, parties quelques minutes après nous. On longe un peu la rivère jusqu'à la balise 16. On poursuit jusqu'à une traversée de rivière (sur un pont !). On la longe ensuite vers le Nord, puis montée raide après un changement de végétation. On tombe pile sur la 15, parfait.  Nouvelle traversée de rivière, dans l'eau cette fois, pour rejoindre la 17. Il faut ensuite remonter longuement, d'abord le long d'un ruissea, puis sur un chemin large. On se retrouve ensuite sur la zone de la balise 12, où beaucoup d'équipes "jardinent". On finit par la trouver, en n'ayant pas trop perdu de temps. Mais le chrono défile et nous n'avons pris que 6 balises. Pour la suite, il y a moins de dénivelé, il faut donc courir. Bon enchaînement des balises 1, 10 et 7 malgré une végétation parfois un peu agressive. Parcours pas forcément optimal pour la balise 3 mais ça passe bien. On file ensuite en direction de la 2 qui ne pose pas non plus de problème. Il nous reste alors une dizaine de minutes (si mes souvenirs sont bons). On file au sud à travers une végétation très dense, en direction de la balise 5. On rejoint un chemin que nous pensons orienté Nord-Sud. Ni Arno, ni moi ne regardons notre boussole. Au bout de 200-300 mètres, gros problème. La direction n'était pas bonne, nous avons dévié dans la traversée de végétation. On s'est fortement écarté et il est beaucoup trop tard pour pointer la 5 et encore moins la 13, que l'on aurait pu espérer. On finit à bloc pour rentrer dans les délais sur cette section. On aura finalement pointé 11 balises sur 17, soit 1h30 de pénalité. Avec un meilleur choix d'itinéraire (et sans la grosse boulette de la fin), on aurait pu sans souci pointer 2 ou 3 balises de plus. Dommage.

    SECTION 3 : Run & Bike - Road Book - 3 km

    Le retour est plutôt roulant et descendant, mais il faut rester vigilant avec la boue. On l'effectue à trois équipes ensemble (que des Normands !), avec Axel et Bruno d'ALBE Raid Aventure. On conclut cette première journée de course vers minuit et demi. Mais après notre C.O ratée, je ne suis pas très optimiste sur notre classement, surtout en discutant avec quelques équipes. Les filles ont assuré en prenant les balises les plus proches (et sans trop de dénivelé). Elles en ramènent 9 sur 17. On ne traîne pas (trop) longtemps à l'arrivée, direction le duvet pour une nuit qui s'annonce très courte (réveil à 6h).

    ÉTAPE 3 (dimanche)

    Au réveil, après une nuit pas si mauvaise que ça, direction l'affichage du classement (vidéoprojecteur + écran dans le champ du bivouac, la classe !). Nico et moi sommes 17ème, Arno et Xavier n'apparaissent pas dans le classement (Arno a oublié de vider le doigt électronique à l'arrivée le samedi soir). Une fois cet oubli rectifié, nous sommes finalement 17ème et 18ème au scratch, ce qui signifie que nous n'avons perdu qu'une seule place lors de l'étape nocturne. C'est miraculeux, mais le plus dur reste à venir, il nous reste environ 8h de raid. P'tit déjeuner copieux et varié (je n'avais jamais vu ça sur un raid), les traits sont tirés pour certain(e)s ...

    SECTION 1 : Trail'O + C.O - 1h45 maxi

    On commence par le traçage des 5 balises du trail orientation. Pas de souci, à part le placement un peu rapide de la 2ème balise au niveau d'un pont (deux ponts éloignés d'une cinquantaine de mètres). On part "dans le paquet" en compagnie d'Hélène et Sophie (toujours rapide au traçage). Au bout de 400 mètres, première traversée de rivière de la journée. Ça réveille. On pointe la première balise et on file au nord en direction de la balise située sous le pont. Beaucoup d'équipes l'ont (mal) cartée comme nous, mais elle est bien visible donc on ne perd pas de temps. Grosse remontée ensuite (passage obligatoire qu'un certain nombre d'équipes ne respectera pas !), pleine pente. On file ensuite à travers champ pour pointer la 3ème balise puis la 4ème. Grossse descente puis belle remontée sur la colline suivante. On rejoint finalement la fin de ce trail'O et donc le début de la C.O en compagnie de plusieurs équipes. Tout va bien pour nous, à part quelques douleurs au ventre pour Arno et Nico. La première balise de la C.O (la 5) n'est pas évidente et on jardine un peu (et pourtant nous sommes 7 ou 8 équipes sur la zone). On file ensuite sur la 6, puis sur la 14 où la végétation est dense et piquante. Une descente nous conduit à la 12, située au pied d'une falaise. On redescend encore pour récupérer un petit chemin à flanc de colline. On décide d'aller chercher la balise 4, située la plus à l'ouest de la carte. Pas de souci, mais un peu d'escalade pour l'atteindre. Demi-tour sur le chemin en direction de la 10. Certaines équipes coupent, on assure en allant jusqu'au rentrant dans lequel est située une énorme zones de rochers/falaises. Cette balise 10 est située au milieu. Une bonne orientation nous permet de la trouver rapidement dans cette zone escarpée. On y arrive en compagnie de l'équipe mixte d'Arverne Outdoor (3ème au scratch après la première journée) et d'une autre équipe. Cap à l'Est pour pointer la balise 1, située à l'extrémité d'une ravine. On décide de laisser les balises 16,7 et 15 et de traverser la rivière (les pieds dans l'eau au niveau d'un barrage). Une grosse remontée jusqu'à une source nous mène à la 11. Ça remonte encore un peu jusqu'à la 3. Traversée de prairie, puis passage de clôture pour arriver à la 13. Grosse descente sur un chemin caillouteux, une remontée à gauche jusqu'à la 9, puis à droite jusqu'à la 8. On retrouve pas mal d'équipes dans cette zone car nous sommes à 300 mètres de l'arrivée. L'objectif est encore d'aller chercher 2 (ou 3) balises. Un chemin peu visible nous mène à la balise 2, où l'on retrouve Hélène et Sophie. On poursuit jusqu'à la 18 et on laisse la 17 (gros dénivelé pour y monter). On termine vite pour boucler cette section en 1h35 (il nous restait 10 minutes). Après lecture des temps détaillés, nous avons effectué une grosse section, seules 4 équipes prenant plus de balises que nous et une seule a été plus rapide en prenant le même nombre de balises. Il y avait toutefois moyen (facile à dire après coup) d'aller chercher cette balise 17, car il nous reste 10 minutes, mais le gain en temps aurait été faible et cela aurait augmenté un peu la fatigue.

    SECTION 2 : VTT'O - 10 km (carte 1/15 000)

    En raison de cette première barrière horaire à 9h45, on repart assez groupé. Un peu de route pour commencer, puis ça monte assez vite sur un chemin large. Un peu difficile pour Nico, qui a moins de pratique que nous en VTT. Mais il s'accroche. Petit aller-retour à pied pour pointer la balise 70 et on poursuit sur un chemin forestier. Un long faux-plat montant nous amène au sommet, on poursuit sur un chemin qui nous ramène à la route. Courte descente pour pointer la 79. Petite hésitation sur la suite, soit le chemin (plus court) qui descend directement mais il a l'air bien technique, soit la route un peu plus longue. On opte comme la majorité des équipes pour la route. On traverse la rivière (sur le pont) et on récupère un chemin qui la longe (pendant près de deux kilomètres). C'est un peu la pagaille sur la zone de la balise 80, il y a au moins une quinzaine d'équipes. On tourne un peu mais on la pointe finalement. Très grosse remontée ensuite, d'abord à pied, puis sur le VTT. A peine en haut, on redescend sur la droite, on pointe la balise 80 dans un lavoir et on resdescend au niveau d'un ruisseau. La montée suivante est bien grasse et il faut à nouveau passer à pied. La fin est plus roulante sur une grande allée forestière (mais qui n'est pas plate).

    SECTION 3 : C.O - 30 min maxi (carte 1/5 000)

    Petit ravitaillement et en route pour cette (très) courte C.O en forêt (on pensait que sur ce format court, ce serait de l'urbain). Il y a 11 balises à pointer et il apparaît très rapidement que l'on ne prendra pas tout. On décide de tourner dans le sens anti-horaire (certainement un mauvais choix après coup). Pas de souci sur la première balise, ni sur la deuxième. On file ensuite au Nord-Est en direction de la 21. On jardine pas mal (en compagnie de deux autres équipes). On l'abandonne finalement, tout comme la 26 encore plus éloignée. Retour vers la 19, que l'on trouve rapidement (on ne pensait pas être déjà là). Azimut jusqu'à la 20, puis on suit un fossé vers l'Ouest. On arrivera encore à récupérer deux balises sur le retour mais il faut maintenant courir vite. Très gros sprint, avec l'oeil sur le chrono pour moi, on arrive en 29 minutes, ouf. Ravitaillement à nouveau et c'est reparti. 

    SECTION 4 : VTT suivi d'itinéraire - 20 km

    Le début de la section est plutôt roulante, ce qui n'est pas une mauvaise chose car on a déjà bien tiré dedans. Le terrain est toujours gras et c'est parfois assez délicat de rester sur le vélo. On récupère une portion rubalisée qui permet de faire la jonction entre deux chemins. On passe à pied, mais on s'écarte un peu des rubalises. Merci Nico pour t'en être rendu compte rapidement. 2 km sur la route nous permettent de souffler un peu et on bifurque à droite dans un chemin assez roulant. Mauvaise nouvelle, Arno a crevé. On se range sur le côté et on attaque la réparation. On tente la bombe anti-crevaison, ça ne suffit pas. Changement de chambre à air (on n'a pas trop optimisé sur ce coup là). Un bon paquet d'équipes nous passe, dont Hélène et Sophie. On repart d'abord sur du roulant, puis on effectue une belle descente technique et assez ludique. 500 mètres de route plate pour récupérer, puis une montée très raide (toujours sur la route). Gros effort de Nico qui s'accroche et qui continue à nous impressionner. Évidemment, après la montée, il faut redescendre. Le chemin qui nous ramène à la rivière est vraiment sympa et bien technique. On double Hélène et on rattrape Sophie un peu plus bas. On fera les 2-3 derniers kilomètres plus ou moins avec elles (en gardant l'écart suffisant pour ne pas entendre râler Sophie). Dernière petite côte pour franchir le pont et on pose nos vélos dans le parc VTT.

    SECTION 5 : Run & Bike -  Road-Book - 4 km

    On repart en même temps qu'Hélène et Sophie, un peu plus rapides que nous à la transition (j'ai déjà constaté aux Conquérants qu'avec Sophie, ça ne traîne pas !). Sur cette section, le VTT est plus gênant qu'autre chose, tellement le terrain est boueux. Pas de souci au niveau de l'orientation. On aurait pu espérer des chemins plats pour rejoindre le départ du canoë, ce n'est pas du tout le cas. L'essentiel de la section est en montée (ou faux-plat montant boueux) et on plonge vers la rivière dans les 600 derniers mètres.

    SECTION 6 : Canoë -  2,4 km

    Cette section est courte, mais on doit transporter un VTT sur le canoë. On s'est entraîner aux Conquérants, mais cette fois ce n'est plus le mini vélo de Sophie (!!) mais le VTT 29 pouces de Nico. Démontage de la roue avant, une petite sangle et c'est parti. On embarque une trentaine de secondes après Arno et Xavier. Section difficile car Nico a bien mal aux abdos, ce qui n'est pas le top pour pagayer. Devant, Xavier a des crampes dans les jambes et a l'air de bien galérer. On maintient l'écart entre les bateaux et on arrive quand même à distancer une autre équipe. Pour pouvoir bénéficier du temps maximal sur la C.O suivante (1h10), il nous faut arriver avant 14h05, car il y aura aussi une barrière horaire en fin de C.O à 15h15. Dernier effort pour débarquer, remonter le vélo et courir jusqu'au ravito.

    SECTION 7 : C.O -  1h10 maxi (carte 1/5000 - vue aérienne)

    On récupère la carte à 14h04, c'est bon, on aura nos 1h10 pour faire cette C.O. Itinéraire pas facile à déterminer car il y a du dénivelé avec des falaises (toutes ne sont pas indiquées sur la carte) et des rivières (mais on n'est plus à une traversée près). On commence par une grosse montée pour aller à la 22 (c'est une erreur car on repassera finalement deux fois dans cette zone !). La suivante est facile sous une petite arche, puis il faut redescendre à pic derrière une petite église. Ça glisse mais ça passe. Une traversée de rivière pour remonter en face sur la 18. Il faut ensuite, soit remonter encore pour contourner les falaises, soit longer l'arche d'un imposant pont. On choisit cette option, le début passe bien mais ensuite ça devient étroit et aérien. Sur un plus petit pont en face, un gars nous dit que ça passe mais que c'est chaud. On tente mais on ne fait pas les malins, surtout que nos chaussures sont mouillées. On poursuit ensuite sur la partie Nord de la carte. On enchaîne bien les trois balises dans cette zone, en compagnie d'une équipe XTTR 63. On y croise Yves et Willy. On décide de laisser les deux balises suivantes, trop éloignées, pour redescendre à la rivière. Encore une traversée, un peu de plat où on croise les Tyrannosaures et une très grosse remontée le long des falaises. Deux balises de plus et on file à travers champ vers une zone marécageuse pour pointer la 9, puis retour dans une zone boisée à l'angle du champ pour la balise 10. Un peu de chemin, une montée sur la droite pour récupérer la 15, une redescente de l'autre côté pour la 11, une traversée de végétation piquante pour revenir sur le chemin. Va-t-on chercher la 16 ? Bien sûr. On remonte pour longer la bordure du champ. Nouveau fanchissement de clôture, puis redescente dans les falaises pour trouver la 16. On descend un peu trop, elle n'est pas là. Arno pense qu'il faut laisser tomber à cause du chrono qui défile. Je m'acharne un peu, on remonte et on la trouve. Reste maintenant à courir vite pour rejoindre la fin de C.O après une nouvelle montée (celle que l'on a prise en début de C.O). On a finalement 7-8 minutes d'avance sur le temps imparti.

    SECTION 8 : Rappel

    Une fois arrivés en haut du pont pour pointer le boîtier de fin de C.O (neutralisation du temps), on apprend que le rappel est optionnel. Il y a un peu d'attente et on fait le choix, comme beaucoup d'équipes de le shunter, surtout qu'il y a une barrière horaire au départ de la section 9. Cette barrière à 15h30 autorise de partir sur la boucle optionnelle. Il est environ 15h10, donc c'est bon ... Sauf qu'il faut redescendre ce que l'on vient de monter, récupérer nos VTT et remonter là où nous sommes (il y a un chemin plus long mais praticable en vélo). C'est reparti !

    SECTION 9 : VTT'O - 7 km avec option

    Ravito rapide en bas, on récupère les VTT et on attaque la remontée jusqu'en haut du pont. Nouveau passage devant la balise 22 et retour sur le pont. Il est 15h18, il nous reste encore un peu de temps avant la barrière horaire et nous sommes hors chrono. On prend donc le temps de remettre un peu d'huile sur les chaînes, ce n'est pas le moment d'avoir des soucis mécaniques. On repart donc pour ces 7 derniers kilomètres de VTT suivi d'itinéraire (ceux qui ne font pas l'option ont 4,5 km à parcourir). C'est roulant pendant 1,5 km, puis cela devient gras, très gras. On se retrouve avec un bon paquet d'équipes dans cette zone, et on avance en file indienne. Cette boucle optionnelle n'est pas très intéressante mais on avance. On rejoint finalement l'itinéraire sans option, qui s'avère quant à lui beaucoup plus roulant. On file alors vers l'arrivée mais le chemin que l'on avait emprunté lors du trail de départ (section 1 du samedi). On franchit donc l'arrivée tous les 4 après un peu plus de 8h d'effort (16h30 de course sur les deux jours !). Les filles sont arrivées (Sophie et Hélène sont même douchées), elles ont shunté la boucle optionnelle (à la demande d'Hélène, et le plus incroyable c'est que Sophie a accepté !).

    BILAN DU WEEK-END

    Après l'annonce des résultats définitifs, nous prenons finalement les 14ème (Xavier et Arno) et 15ème places (Nico et moi) au scratch. Une place de mieux au classement masculin car l'équipe mixte d'Arverne Outdoor termine 5ème au scratch (Gaëlle Barlet est championne du monde de VTT'O). Cette double performance nous permet d'engranger pas mal de points pour le Challenge National, ce qui était un objectif du week-end, mais ce résultat va bien au delà de nos espérances de départ. NOus n'avons pas à rougir quand on regarde la liste des équipes qui nous précèdent. Pour les filles, qui prennent les 38ème (Hélène et Sophie) et 43ème (Esthel et Valérie) places au scratch (4ème et 6ème au classement féminin), l'ensemble est correct mais la première journée (surtout la VTT'O) a plombé leur classement. Leur belle deuxième journée est très encourageante pour la suite de la saison (et la finale en Ardèche) car elles ont à nouveau montré qu'elles pouvaient rivaliser avec les "grosses" équipes au niveau national.

    Encore une fois sur le Challenge National (et sur les autres raids d'ailleurs), j'ai passé un excellent week-end en compagnie d'une sympathique bande de Petits Suisses Normands et Normandes. Cette expérience de course à 4 (pas prévue initialement) a été bénéfique au niveau du résultat et a permis de nous rôder pour cet été en Aveyron (Sophie remplacera Nico dans le quatuor). Une mention spéciale à Nico, qui pour son troisième raid n'a pas hésité à s'engager sur le Challenge National (il fallait oser) et s'est dépassé tout le week-end sur un des raids les plus longs auquel j'ai participé (16h30 de course en deux jours). Encore bravo, c'est très encourageant pour la suite. Maintenant, un peu de repos avant l'Aveyron Adventure Race où l'on espère que le terrain sera plus sec !