• CHALLENGE VIROIS #2 - Landelle et Coupigny (14) - Jeudi 9 Mai

     La 2ème manche du Challenge VTT  Virois se disputait jeudi 9 mai à Landelle et Coupigny (14). Une bonne occasion pour faire une course VTT (ça faisait longtemps) et en profiter pour faire un peu de rythme.

    Dès le retrait des dossards, je me rends compte qu'il y a du monde au départ (une soixantaine), avec deux très bons coureurs (top 30-40 en Coupe de France VTT élites). Reconnaissance d'une partie du circuit de 4,5 km, tracé en sous-bois, sur un sol meuble et truffé de racines. Au programme, 6 tours pour les juniors-espoirs-seniors et masters. Étant donné le niveau de la tête de course, il est fort probable que je prenne un tour et que je n'en fasse donc que 5.

    Le départ est donné sur la route, 200 mètres de montée, avant de rentrer sur le circuit. Départ assez loin sur la grille, je remonte tranquillement pour me placer autour de la 25ème position en entrant dans les chemins. Un peu loin, mais compte-tenu de mon manque de rythme, pas d'inquiétude. J'arrive à grapiller 4 ou 5 places rapidement, même si les chemins sont étroits. Ça roule assez vite, mais je continue à remonter avec un cadet du VC Saint Lo (qui ne fait que 2 tours). Tout le début est en single-track, c'est très plaisant et on attaque une belle descente très raide avec une grosse épingle en bas. Un concurrent devant est sur les freins et c'est difficile de rester sur le vélo à cette petite vitesse. On le double un peu plus loin, après un petit portage. Je poursuis à un bon rythme, toujours en compagnie du cadet.Dans la partie suivante assez roulante (chemin large un peu goudronné, le seul du circuit), on perd un peu de terrain sur les deux concurrents qui nous précèdent. On les rattrape et on les double dans la seconde partie du circuit qui tournicote entre les arbres et les racines. Je profite bien de ce circuit ludique et les sensations sont bonnes. Après une grosse montée, la fin du circuit est plaisante avec un enchaînement de montées, descentes (dont une très raide), virages, relances. Je termine le premier tour en 18 ou 19ème position, quelques mètres derrière le cadet de Saint Lo, et en ayant fait le trou derrière.

    Un peu plus loin, dans une courte montée raide, le vélo dérape et je m'explose le genou dans le guidon (mon cintre Baramind est certes souple, mais les manettes des vitesses nettement moins !).  Douleur violente, impossible de pédaler pendant 3-4 minutes, je poursuis en roue libre, pas très optimiste pour la suite. Je finis par me faire doubler par Christophe, un VTTiste mayennais, mais je suis incapable de m'accrocher. J'essaie toutefois de maintenir l'écart mais je prends une bonne cinquantaine de mètres. La douleur finit par s'atténuer un peu et je pars à sa poursuite. Étant un peu plus rapide dans le technique, je me rapproche au fur et à mesure, et je finis par le reprendre et le doubler définitivement.

    CHALLENGE VIROIS #2 -

    Dans le troisième tour, je reprends deux concurrents, le genou va mieux et les jambes continuent de bien tourner. Je commence également à prendre un tour à plusieurs coureurs. Peu de changement dans le 4ème tour, les sensations sont bonnes, mais je m'étonne de ne pas voir revenir de l'arrière Romain Bernier, qui mène la course. Je l'aperçois derrière dans la dernière portion du circuit (qui tourne pas mal et qui permet d'apercevoir les coureurs qui ont quelques virages d'avance ou de retard), je maintiens l'effort pour pouvoir effectuer mon 6ème tour. C'est très juste, mais je franchis la ligne une dizaine de secondes avant lui (vainqueur en 1h32 / 15'20'' au tour), ce qui me permet d'être le dernier à effectuer les 6 tours. Moins de pression dans ce dernier tour, mais les sensations sont toujours bonnes et je me fais plaisir sur le circuit. Je mettrais au final le même temps que les tours précédents (18'20'' au tour en moyenne). Je prends un tour à deux concurrents dans le dernier kilomètre, mais je ne parviens pas à rattraper le premier junior qui termine une minute devant. Au final, une 15ème place, qui me satisfait totalement, dans une course avec 7-8 coureurs qui participent aux Coupes de France VTT.

    Reste maintenant à soigner le genou, qui a bien gonflé. Rien de grave, mais je m'en serais bien passé.

    Tibo