• Challenge de Bourdonné - Bourdonné (78) - 13 Juillet 2014

    Laura P et Hadrien D (avec Alexis L) ont profité des températures clémentes de ce mois de novembre pour aller faire des longueurs dans la piscine forêt de Rambouillet.

    Un raid de 55km en 5h maximum, et au bout une deuxième place au scratch et une victoire en équipe mixte!

     

    Compte-rendu d'Hadry:

    Pas beaucoup de compétition à se mettre sous la dent cet été, du coup avec Laura on écume le calendrier de raids. On s'engage sur le challenge de Bourdonné, d'apparence un raid "saucisson", mais qui s’avérera en réalité être une petite épreuve très sympathique et bien organisée. Alexis nous rejoint pour former une belle équipe d'insaiens! L'objectif, à demi-avoué, est d'aller taper le scratch... On en est pas passé loin!

    Lever 5h30, le temps est menaçant, et il se met à pleuvoir rapidement sur les petites routes normandes. C’était bien utile de s’embêter à recoudre mon pneu pour le sec la veille au soir! J'avais prévu le coup et emporté une paire de roues montée avec des pneus plus polyvalents.
    La pluie continue de tomber à torrents, mais l'air est chaud, et le départ est donné vers 9h30.

    Trail balisé 13km:
    On part droit dans la forêt de Rambouillet, qui sera notre terrain de jeu pour tout le raid. Le moins qu'on puisse dire pour ce petit raid, c'est l'engagement des sections, commencer par un trail de 13 bornes, c'est sélectif! Alexis donne le rythme, le but étant de pas finir cuits, et il faut se méfier des féminines qui nous doublent car elles ne font peut être pas le raid (cette section du raid sert pour le trail qui a lieu en parallèle). Ambiance particulièrement calme dans cette forêt entre sable et fougères, la pluie a découragé les promeneurs du dimanche, mais aussi les oiseaux qu'on entend pas chanter.

    Retour à Bourdonné pour les épreuves d'adresses en arrêt chrono, on sait qu'il ne faut pas trainer, car la barrière horaire finale n'est pas repoussée. Cette petite loterie vaut 100 points, soit 2 vraies sections d’après le roadbook! Bref, pour une fois je ne râle pas (trop), mais je n'en pense pas moins de ces trucs débiles qui coûtent un raid... 3 épreuves différentes, une pour chacun, Laura et Alexis s'en sortent pas trop mal sans pour autant ramasser le plus de points, mais je fais un zéro pointé. N'en parlons plus, on saute sur les VTT, allons faire parler du cuissot!

    VTT suivi IGN 11km:
    C'est assez rare pour être noté: sur l'IGN de la forêt de Rambouillet, tout les chemins cartés existent, et inversement! Ça en est presque déboussolant, "genre le monotrace tout pourri dans les fougères il est carté?!" "Oui môssieur, et il a un nom!" (tout a un nom dans cette forêt de chasse à la balise royale). Je sais pas exactement comment il faisaient du raid avant, j'imagine un chevalier, avec son cheval, sa carte de Cassini, et son écuyer à pied... Le chevalier, tout en tranchant son rival le duc Lafuma avec son épée: "Jacquouille, prend le parchemin de contrôle et va donc pointer cette dépression, ensuite nous chevaucherons pendant 400 toises la route de Beauregard pour rejoindre dame Laura qui nous attend au ravito." (oui car avant dame Laura elle passait pas avec son carrosse dans les singles!)


    En tractant Laura sur une bosse, on se paye le luxe de déposer une équipe masculine Raid-Up. Et on redouble encore deux équipes qui sont pas très fluides en orientation. A notre surprise, on est les premiers à la transition!

    Bike&Run 13km balisé:
    Un vélo pour trois, on part avec un sérieux handicap par rapport aux équipes de deux, mais Alexis  va faire fructifier sans entraînement trail! On embarque le vélo d'Alexis, plus petit que le mien, mais qui est un plus performant que celui de Laura, a posteriori une erreur car Laura va rester une bonne partie du temps sur le vélo, qui est trop grand pour elle. Les parties sablonneuses ne sont pas évidentes, ce n'est pas roulant.
    A mi-parcours de cette section interminable, on se fait reprendre. Je me dis "c'est pas grave, on va les bouffer sur le VTT'O final". Alexis vois les choses autrement, il décolle avec eux, on ne le voit plus les 4 derniers kilomètres, il nous attend à la transition en nous expliquant qu'il les a mis dans le rouge et qu'ils sont morts grâce a ça! Avec ma VMA de pigeon asthmatique, ça me serait jamais venu a l’idée ce genre de truc! :) 
    L'histoire retiendra que cette équipe finit une place derriere nous au classement, mais aussi qu'Alexis y lâche du jus précieux pour la dernière section!

    VTT'O au score IGN (24km au mieux):
    A ce moment, il nous reste 1h30 pour boucler le raid. Sur terrain sec au doigt électronique, tout serait passé. Mais la des qu'on sort des pistes la vitesse tombe rapidement, et le pointage est plus que laborieux (carton de pointage en papier à sortir de son plastique de protection car pas du tout résistant a la pluie). Du coup je trace un parcours retour roulant pour assurer un retour rapide vers Bourdonné, et un parcours qui me sembler optimal pour le reste des balises.
    Dès la deuxième balise, ça se corse, j'envoie Alexis en aller-retour sur un single encombré. Il revient sans la balise (balises qui sont placées aux intersections des chemins, mais un peu planquées), lacéré jusqu'au visage par une végétation agressive. On perd beaucoup de temps, du coup je revois les plans en privilégiant à fond les pistes roulantes.
    Il nous reste 1h, et on est a 12km du bercail sans compter les détours aux balises, et on a choppé que très peu de balises. Je jongle en envoyant Alexis pointer dans des singles pourris, tout en faisant emprunter du roulant à Laura, le tout étant de ne pas se perdre, pas facile de se séparer avec une carte pour trois! Ça marche jusqu’à un moment ou on échange de vélo avec Alexis pour qu'il ait la carte, j'ai appris le chemin par cœur, et on doit se retrouver 1.5km plus loin... Il va trainer un peu dans l'histoire, et au moment ou on se regroupe tous les trois il nous reste 7 minutes pour faire 3km, il va falloir bombarder!! Encore quelques chemins sablonneux, et on retrouve la route.
    Faux plat descendant, Laura prend l’élastique, je passe le troisième plateau pour la première fois, et c'est parti pour 2km à bloc avec une pointe à 49km/h, pas mal pour un VTT! On finit sans vraiment savoir si on est dans les clous.

    Une pluie d'une rare intensité redémarre pour nettoyer les montures de manière écologique. Il parait qu'il faut pas passer son vélo au karcher normalement...

     
    Bilan:

    Victoire en mixte sans surprise (on a pas vu les autres équipes en dehors de la première section), on prend la 2e place au scratch (sans savoir si on loupe la première à cause de la loterie, du VTT'O mal géré, ou de la barrière horaire finale trop juste).

    Pas de CO au programme, mais on sait s'en passer, les organisateurs nous on montré le meilleur de cette belle forêt de Rambouillet, et c'est ce qui compte!


    Bravo à mes coéquipiers, Alexis en grande forme qui nous a permis de ramener un maximum de balises en se mettant régulièrement dans le rouge, et Laura qui a tenu un rythme élevé pendant toute la course! :D