• BiO Castor - Feucherolles (78) - 16 et 17 Novembre 2013

    Le GO 78 organisait ce week-end la 12ème édition de la O'Castor et la 3ème édition de la O'VTT du Castor au départ de Feucherolles (Yvelines) avec des parcours tracés en forêt de Marly (jolie forêt mais plutôt boueuse en ce moment).

    Et ce sont près de 1000 "orienteurs" qui se sont retrouvés sur les différents circuits :
        * 25 km (A) - 18 km (B) - 12 km (C) - 6 km (D) le samedi en VTT'O
       * 22 km (A) - 18 km (B) - 14 km (C) - 10 km (D) - 6 km (E) - 8 km famille (F) et 5 km famille (G) le dimanche à pied

    Possibilité de participer à la BiO Castor, classement combiné des deux épreuves (A , B, C ou D).
    Deux Petits Suisses Normands étaient engagés sur la BiO Castor  (parcours A) : Fred P et Thibaut R.

    Compte-rendu de Thibaut :

    Avec la fatigue accumulée ces dernières semaines, j'ai hésité un peu à me rendre à cette BiO Castor (je n'y avais jamais participé), mais il y a tellement peu d'épreuves de VTT'Orientation que je me suis décidé à faire le déplacement. Un trajet difficile en raison des bouchons sur la route (45 minutes à Dreux). Arrivée sur place vers 11h30. Les départs de la O'VTT du Castor sont échelonnées à partir de midi (toutes les 2 minutes), mais seuls les licenciées FFCO (ce n'est pas mon cas) ont un horaire imposé. Les non-licenciées du circuit A s'élancent à partir de 12h20 (également toutes les deux minutes). Après le retrait du dossard et de la puce, un gros quart d'heure de vélo pour rejoindre (en montant) la zone de départ en forêt de Marly. L'objectif est de partir juste après les licenciés. J'arrive sur la zone vers 12h15, c'est parfait. Mais mon doigt électronique (de location) ne fonctionne pas. Il me faudra attendre 40 minutes (dans le froid) avant d'en récupérer un nouveau. Je discute un peu avec Hadrien qui court la O'VTT en individuel mais la O'Castor en équipe mixte. Fred arrive aussi, c'est un très bon orienteur mais pas du tout VTTiste, le terrain boueux risque de ne pas l'avantager.

    BiO Castor - Feucherolles (78) - 16 et 17 Novembre 2013

    Il part finalement 2 minutes avant moi. C'est mon tour, je suis complètement gelé par cette très longue attente. Je prends un bon départ sur la route puis il faut bifurquer à gauche. Le terrain est détrempé par endroit, très boueux ailleurs. C'est dur, mais les jambes répondent bien. Je rattrape Fred dès la première balise (au bout de 6 minutes de course), il galère déjà sur son VTT. Je renseigne une dame d'un autre parcours qui a l'air bien perdue. C'est reparti. Je rejoins la petite route puis je récupère un chemin en face. Puis, c'est bizarre, cela ne correspond pas. J'hésite pas mal, Fred me rejoint finalement, on tourne un peu et on perd beaucoup de temps (6 minutes environ). Je comprends l'erreur et file vers la balise 2. La suite se passe nettement mieux au niveau de l'orientation, la forme est là, mais dès la 3ème balise, le vélo commence à déconner. Compte-tenu de la boue, c'est logique que les vitesses passent mal, mais là c'est une vraie catastrophe (cela ne m'est jamais arrivé à ce point-là, et pourtant j'ai quand même "un peu"  l'habitude de rouler dans des conditions de ce genre). Il faut constamment pédaler en arrière pour débloquer la chaîne, et éviter la casse (réparer une chaîne n'est jamais sympa, mais dans la boue ...). L'enchaînement 4-5-6 se passe bien au niveau de l'orientation, mais je ne peux pas appuyer normalement sur les pédales sous peine de coincer la chaîne (impossible de rouler sur le moyen plateau, et sur les autres seules un ou deux vitesses passent). Dès que cela monte, même très légèrement, je dois descendre du vélo et pousser, alors que cela doit passer en vélo. C'est vraiment frustrant ! Pour rejoindre la balise 7, il faut "traverser" un terrain de golf. La carte n'est pas très claire, mais il y a un passage entre les zones interdites, que certains ne verront pas. Entre la 7 et la 8, il faut prendre un gros dénivelé sur une courte distance. Je rate le premier chemin (invisible) puis le deuxième, demi-tour avant de le retrouver. L'enchaînement 8-9-10 est assez sympa car le terrain est un peu moins boueux (même si je rale toujours après mon vélo).

    Une descente sympa permet de rejoindre le passage sous l'autoroute pour retourner à l'ouest de la forêt. La partie basse est très boueuse, ça va plus vite à pied. On récupère un peu de route après la 11 (encore plus frustrant de ne pas pouvoir appuyer à fond sur les pédales sur du roulant). Je rattrape une raideuse de Raid Life dans une descente, puis une autre concurrente du circuit B, que je n'arrive pas à distancer, tellement je dois pédaler en douceur. Petit aller-retour pour la 14, puis je récupère la route pour rejoindre la 15, puis un bon interposte également pour rejoindre la 16 (meilleur temps sur ces deux balises). Une petite erreur pour rejoindre la balise 18 (plus long que prévu, mais avec le recul pas forcément un mauvais choix), une longue descente avec une montée sympa (à pied hélas !) jusqu'à la 19. Une petite hésitation sur la balise suivante (sympa les mini-layons), une erreur un peu plus loin, mauvaise période. Je pense que les soucis de vélo commençaient à attendre un peu le moral. Après la 21, c'est une belle galère, dans un chemin creusé par les engins forestiers. Mais au moins, c'est pareil pour tout le monde. Aucun souci pour la fin au niveau de l'orientation, je continue de ménager la mécanique (ce n'est vraiment pas le moment de casser la chaîne), je descends très souvent de vélo pour courir à côté. Le dernier kilomètre en ligne droite tout plat (et plutôt roulant) est un calvaire car c'est quasiment impossible de pédaler, je cours donc pendant une bonne partie. Je termine enfin en 2h40 cette O'VTT du Castor.

    Grosse déception sur 2ème VTT'Orientation (ma 1ère VTT'O s'était encore plus mal passée en février à Fontainebleau, car après avoir pas mal tourné dans le vide pendant la course, mon corps de roue libre avait lâché et m'avait contraint à l'abandon). Malgré ces gros soucis de vélo et une orientation moyenne (une grosse boulette au début et quelques choix pas toujours optimisé ensuite), je ne suis "pas si loin", signe que la forme était bien là. C'est une équipe qui gagne le scratch en 2h18 (Jung et Benedis de Raid Up), suivie de Nicolas Seguin en 2h27 (vice-champion de France de Raid 2013 avec Raidlight), Nicolas Pinsard (équipe de France espoir de VTT'O) en 2h27, Judicaël Solier (une vieille connaissance rencontrée sur des vétathlons en Bretagne il y a pas loin de 10 ans, qui s'est spécialisé dans le VTT'O depuis 2 ans) en 2h29 et Guillaume Orsal (un bon raideur de DSA) en 2h35. Je suis donc 6ème au scratch (5ème individuel sur la O'VTT et 3ème individuel parmi ceux qui enchaînent avec la C.O le lendemain), mais je suis passé à côté d'une (très) grosse perf'. Dommage ...

    Hadrien (The INSA Mighty Marmots) termine 10ème en 2h51 et Fred arrive exténué en 3h29 (15ème scratch), après avoir connu les mêmes soucis de vélo que moi (son VTT "loisir" est bon à jeter !) + deux crevaisons. Sur le parcours B, Dominique et Serge (ALBE Raid Aventure) prennent la 3ème place au scratch (1ère équipe).

      - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

    Après une nuit au chaud (c'est pratique la famille et ça change de la nuit sous tente !), retour à Feucherolles pour la 2ème partie de la BiO Castor. Beaucoup d'orienteurs n'ont pas couru la veille et cela risque de se sentir dans la vitesse de course. Il y a pas mal de têtes connues, quelques raideurs rencontrés sur le challenge national cette année et beaucoup de normands (Vik'Azim, ALBE RAid Aventure, Orientation Caennaise, COBS). Petit transfert en marche / course pour rejoindre le départ. Pas trop de courbatures, c'est bon signe. L'objectif de la journée est de conserver ma place sur le podium individuel de la BiO Castor. Je me doute que Nicolas Seguin sera imprenable, mais j'ai un petit espoir de reprendre mes 12 minutes à Judicaël.

    Le départ en masse des 5 circuits chronométrés est donné à 10h07 (600 personnes au moins), c'est un peu la folie ! On part sur un petit kilomètre balisé pour aller récupérer les cartes à l'entrée de la forêt. Il faut se placer, ce que j'arrive à faire pas trop mal (je dois me trouver aux alentours de la 7-8ème position du parcours A, François Calandot me double juste avant la prise de carte). Il faut poursuivre sur la route, je laisse filer François et ses grandes foulées. Les écarts se créent mais je suis plutôt content de ma forme, compte-tenu des efforts de la veille. Bifurcation dans un chemin, boueux évidemment, et déjà l'équilibre est précaire. Première intersection, deuxième, puis bifurcation à gauche en direction d'une petite clairière.  J'avance, pas de clairière, je continue puis je retrouve François, arrêtée avec sa carte (ce qui est très très rare !). On rejoint le chemin suivant, puis retour en arrière pour retrouver cette balise 1 (on était passé trop à l'Est), que l'on pointe en 27ème et 28ème position ! Il me lance "on va se refaire". Pas de doute pour lui, pour moi c'est moins sûr et surtout ce n'est pas très bon pour le classement de la BiO Castor.

    Bref, c'est reparti sur un chemin qui serpente dans la forêt. Pas de souci sur la 2ème balise, je commence à reprendre du monde. Je rattrape Judicaël sur la balise 3 et on est à ce moment un groupe de 5-6 environ. Azimut plein Nord, il faut lever les jambes car il y a pas mal de petits arbres coupés sous la végétation, mon rythme de course est bon et je réalise un très bon interposte. Montée et descente de talus, traversée de l'autoroute (par un tunnel !), un nouveau chemin boueux et des VTT à contre-sens (le club de VTT de Poissy, dont je connais quelques gars rencontrés sur des courses VTT il y a quelques années, organise sa rando annuelle dans la même forêt). Pas de souci de cohabitation, mais il faut être vigilant car cela glisse pas mal (globalement on va plus vite à pied, sauf dans les rares zones roulantes). Pas de souci pour la balise 5, une remontée pleine pente où je peine un peu à courir, mais mon itinéraire est plutôt bon car je me rapproche d'un groupe de 4-5. Sur la petite route, ils me reprennent un peu de temps. Bon enchaînement pour les balises 6 et 7, mais je sens que devant, les gars ont l'air plus frais que moi (ils n'ont pas fait la VTT'O la veille, à l'exception de Nicolas Seguin, qui se trouve assez loin devant moi), je les perds à nouveau de vue. Je dois être autour de la 10ème place.

    Deux erreurs successives entre la 7 et la 8, dans une zone où j'avais également fait une erreur la veille en VTT. Je croise Judicaël et deux autres gars en ressortant de la 8 (ils sont environ 2 minutes derrière). Cela risque d'être compliqué de lui reprendre 12 minutes sur cette C.O. Pas de souci sur la 9, par contre, je me décale un peu trop à l'Est sur la 10. Il faut que cette mauvaise période s'arrête, où j'ai dû reperdre 2 ou 3 places. Je me suis notamment fait doublé par l'équipe de Raid-Up vainqueur de la VTT'O. Bon enchaînement 11 - 12 - 13, puis j'ai un doute en sortie du poste 13. Je suis finalement sur le bon chemin, tant mieux. Sur la 14, je retrouve Olivier (NOSE), qui n'a pas du tout les mêmes itinéraires que moi, mais on se retrouve sur beaucoup de balises. L'interposte suivante nous amène à contourner le terrain de golf, ce qui nous oblige à passer deux fois sous l'autoroute. Mais entre les deux passages, ma carte n'est pas vraiment à jour. Je tente comme beaucoup un passage le long du grillage, ça passe très bien alors que cela semblait très délicat sur la carte (végétation dense). Je retrouve Mouss et Nicus des Vik'Azim un peu plus loin, ils sont sur le parcours B. Pas de souci pour la 15, mis à part les vététistes en galère sur le chemin en dévers. Je tente de rejoindre la 16 à l'azimut, et je tombe directement dessus. Cela me permet de reprendre trois gars. Grosse erreur en sortie de poste, je m'en rends compte en retombant sur un chemin. Pas grave, je vais contourner la zone difficile par le Sud, cela ne rallonge pas beaucoup. J'arrive à la 17, en même temps que les 3 autres gars, ce n'était peut-être pas si mauvais comme choix (même si ce n'était pas mon idée de départ). On repart ensemble vers la 18, puis on rattrape un autre gars en direction de la 19. Dans cette zone, on retrouve également plusieurs concurrents du parcours B. Les postes 19-20-21 se passent bien, même si j'aurais pu m'épargner quelques mètres de dénivelé.

    Descente à pic pour rejoindre le chemin qui longe le terrain de golf, puis nouveau passage (le dernier) sous l'autoroute. Cela devient dur physiquement, je peine à suivre les trois gars avec moi. Deux choix différentes pour rejoindre la 22. Je choisis l'itinéraire plat mais un peu plus long. On arrive finalement tous en même temps sur la zone et on reprend un autre concurrent. Remontée, course au milieu des arbres abattus, et pointage de la 23, dans une dépression inondée. Quelques minutes avant, je commençais à souffrir un peu physiquement, mais je vois que les autres ne sont pas non plus au top, et surtout que certains manquent de lucidité sur l'orientation. Gros descente boueuse, remontée dans les fougères où j'effraie une jeune biche, puis retour sur le chemin qui mène à la 24. Je retrouve Olivier, qui est monté par l'autre côté. Par contre, les autres ont disparu et on reprend à nouveau un concurrent, c'est bon pour le moral.

    La fin est relativement simple au niveau de l'orientation, je suis légèrement derrière Olivier (on ne prend toujours pas les mêmes itinéraires, mais l'écart est vraiment stable). Après la 28, il n'y a plus trop à réfléchir, il faut courir pour rejoindre la zone urbaine, pointer la 29 et rentrer au gymnase d'arrivée. Les jambes sont vraiment raides, je cède un peu de terrain sur Olivier, puis je rattrape Mouss qui termine le circuit B. Je pointe l'arrivée après 2h50 de course.

    Vidage des puces et surprise, je prends la 5ème place au scratch (2ème de ceux qui ont également fait la VTT'O). Victoire de François Calandot (Orientation Caennaise), qui ne me met "que" 30 minutes, ce qui est raisonnable sur cette distance et compte-tenu de l'enchaînement VTT'O - C.O. Ce résultat confirme que ma forme était bonne ce week-end. Judicaël arrive en 13ème position, 15 minutes derrière moi, ce qui me permet de le dépasser au classement de la BiO Castor. Je prends donc la 2ème place de cette BiO Castor (circuit A), derrière Nicolas Seguin et devant Judicaël. De son côté, Fred prend la 28ème place de la O'Castor en 3h41 (juste devant Franck Nicolle des Vik'Azim) et la 8ème place au cumul des deux jours.

     BiO Castor - Feucherolles (78) - 16 et 17 Novembre 2013

    Un week-end vraiment agréable (malgré la boue) avec un bon résultat final (un peu inespéré d'ailleurs). De gros regrets sur la VTT'O, vivement la prochaine épreuve de ce type, que la poisse disparaisse. Le concept de l'épreuve est sympa, on peut juste regretter que les deux courses se soient déroulées sur la même carte (retravaillée pour la VTT'O) qui se prêtait vraiment bien à la VTT'O avec son réseau de chemin, mais beaucoup moins à de la "C.O technique".